Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Banques : Ecobank conserve sa place de leader au Burkina

Les actionnaires de Ecobank Burkina se sont réunis en assemblée générale annuelle ordinaire, le lundi 18 avril 2016 à Ouagadougou. Ils ont statué sur les comptes de l’exercice clos au 31 décembre 2015.

Ecobank Burkina va bien malgré les soubresauts qui ont jalonné la vie socioéconomique au Burkina Faso, les deux dernières années. C’est la conclusion à laquelle sont parvenus les actionnaires de l’institution bancaire lors de leur 19e assemblée générale ordinaire tenue, le 18 avril 2016 à Ouagadougou. Les chiffres communiqués dans le rapport du Conseil d’administration (CA) font état d’un résultat net bénéficiaire de 4 milliards 515 millions FCFA. Il ressort également de ce document une progression de 16% du bilan total qui s’établit à plus de 702 milliards 012 millions de F CFA en 2015 contre 605 milliards 608 millions de F CFA en 2014. Toujours selon ledit rapport, la banque a collecté des ressources pour un montant total de 491 milliards 845millions F CFA, soit une progression de 15% par rapport à l’exercice écoulé et l’institution a investi 365 milliards 326 millions de F CFA dans l’économie nationale. Après avoir pris connaissance du rapport du CA et de ceux des commissaires aux comptes, les actionnaires ont approuvé les états financiers de synthèse de l’exercice 2015. Ils ont aussi adopté huit résolutions pour le prochain exercice et renforcé le CA par la nomination de deux nouveaux administrateurs. En termes d’activités réalisées au cours de l’exercice écoulé, la direction générale a noté les actions de normalisation de certaines agences et les initiatives développées pour rapprocher davantage Ecobank de sa clientèle. La banque a, en outre, déclaré avoir mis l’accent beaucoup plus sur le domaine agricole avec une augmentation du montant des financements des outils de production au profit des agriculteurs.

Un environnement opérationnel désavantageux

«Je suis moyennement satisfait des résultats que nous avons engrangés», a déclaré le directeur général de Ecobank Burkina, Cheikh Travaly. Il a expliqué ce «résultat mitigé» par «la crise sociopolitique et le ralentissement des activités économiques qui affectent le pays depuis 2014». Néanmoins, M. Travaly s’est tout de même réjoui que les performances réalisées les maintiennent à la tête des institutions bancaires du Burkina. «Nous avons distribué 365 milliards de F CFA de crédits et conservé notre première place avec 20% de part de marché. En plus, les dividendes des actionnaires s’élèvent à 33 mille F CFA par action. Alors, oui, c’est acceptable», a-t-il annoncé. Quant au président du CA, Barthélemy Drabo, il a tenu a félicité les efforts du personnel et de la direction de la banque. «Je suis certain qu’en gardant ce même élan, nous allons réussir à relever les défis qui nous ont été posés pour le prochain exercice», a-t-il confié. Aux termes de leurs travaux, les actionnaires ont affirmé leur soutien au CA et renouvelé leur confiance dans sa capacité à consolider le développement de Ecobank Burkina.

Fabé Mamadou OUATTARA
sidwaya.bf

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles