Connecte-toi avec nous

ACTUALITES FINANCIERES: AFRIQUE

   |

Banque-règlementation-Digitalisation : Quel avenir pour la Banque Africaine ?

Le Club des Dirigeants de Banques et d’Etablissements de Crédit d’Afrique a tenu le pari de l’organisation de ses Journées annuelles du 07 au 09 février 2019 à Lomé au Togo. Placée sous le thème de « Evaluation de l’Impact de l’évolution de la règlementation sur l’activité et la gestion des Banques en Afrique », cette édition s’est tenue en marge de la célébration des 30 ans du club.  Quel avenir pour la banque africaine ? Telle est la problématiquequi a animé les différents panels thématiques de plus d’une centaine de dirigeants de Banques réunis à l’occasion.

 

Entre les nouvelles règlementations bâloises entrées en vigueur depuis janvier 2018, les enjeux du mobile Banking et de la digitalisation, l’avenir du secteur bancaire africain est assurément mis à l’épreuve. C’est ce que laisse comprendre les acteurs de la banque africaine.

Réunis à l’occasion des Journées Annuelles du Club des Dirigeants de Banques et d’Etablissements de Crédits d’Afrique, les cadres de banques, les spécialistes des finances, les régulateurs, les personnalités politiques et économiques ont tenté de crever l’abcès afin d’affuter les stratégies idoines pour relever les défis de la banque de demain.

En effet, cette démarche s’inscrit en droite ligne avec l’une des missions principales du Club des Dirigeants de Banques et d’Etablissements de crédit d’Afrique. Notamment, celle de la formation et de l’information des membres sur les nouveaux enjeux du secteur bancaire.

…les   accords de   Bâle 2 et   Bâle3 comportent des avantages et des contraintes de gouvernance. 

A ce propos, la Présidente du Club 2018 -2019, Aïssata Sidibé /Koné afait le bilan des actions du club. Selon elle, le Club a évolué, beaucoup mûri et il s’est enrichi des actions menées sur le terrain. Il s’agit notamment de celles portant sur les partages d’expériences et de bonnes pratiques de gestion au cours des rencontres annuelles, le Forum d’été etles Journées annuelles thématiques ainsi que les journées et voyages d’études a-t-elle énuméré. *

Concernant la Formation et l’information, le club enregistre la signature de conventions de partenariat avec la COMMERZ BANK (Allemagne), BPI France. Ce, pour l’appui au commerce international et à l’entreprenariat des jeunes et femmes. A cela, il faut ajouter que l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a signé des partenariats avec certains membres du Club à l’exemple de COFINA.

Madame Aïssata Sidibé/Koné, Présidente du Club 2018 et 2019

A propos des règlementation bâloises, Madame Aïssata Sidibé/Koné, précise : « Le pilotage du projet d’application des normes bâloises, s’étalera sans nul doute sur plusieurs années. Il nécessite une forte mobilisation de la part des banques et entraîne des coûts organisationnels et humains importants. »  C’est pourquoi, le Club, prenant à cœur ces préoccupations communes et accompagné d’experts venant d’horizons divers, a programmé ces journées de réflexion pour un partage concret d’expériences et de bonnes pratiques a-t-elle rassuré.

Le Directeur de Cabinetdu ministre   de   l’Economie   et   des Finances du Togo,Kossi Tofio par ailleurs représentant le ministre de tutelle lors de la cérémonie d’ouverture de ces journées annuelles, a souligné les avantages et contraintes de Bâle 2 e Bâle 3 pour les banques. Effet,« les   accords de Bâle 2 et Bâle3 comportent des avantages et des contraintes de gouvernance. »Selon lui, le cadre réglementaire édicté a beaucoup d’exigences avec lesquelles les banques doivent composer tout en exerçant une activité en pleine mutation non sans risque précise-t-il.

Pour lui, les avancées   de   la technologie   et   la mondialisation   obligent   à   cerner l’intérêt des règlementations bâloises face aux risques financiers. L’un des enseignements tirés de la récente crise financière réside dans la nature transversale et la   propagation des risques qui   peuvent   fragiliser nos économies   qui   aspirent à   l’émergence a-t-il soutenu.

 

30 ans du club, passage du flambeau entre doyens et jeunes banquiers

 

Monsieur Alain Le Noir, membre Fondateur recevant son trophée

 

Les célébrations des trente ans ont servi de cadre de reconnaissance et de remerciements à l’endroit des anciens présidents, les partenaires du club. Une soirée de remise de trophée a été organisée à cette occasion.

Les trente ans ont aussi servi d’occasion pour les membres du club pour rendre un vibrant hommage au Secrétaires Généraux qui ont veillé avec amour et passion à au bon fonctionnement du Club. Notamment Monsieur Ousseynou Sow, Monsieur Ahounssou Cosme et Madame Angèle Bonane.

Rendez-vous a été pris pour le prochain Forum d’été qui se tiendra probablement à Paris en France.

 

Balguissa Sawadogo

(De retour de Lomé)

Ecodufaso.com.Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.