Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Banque Mondiale Burkina Faso : Environ 1.5 million $E.U. …

Banque Mondiale Burkina Faso : Environ 1.5 million $E.U. pour une Protection Sociale Adaptative

La Banque mondiale tient du 21 au 23 juin 2016 un atelier sur la protection sociale adaptive dans l’enceinte du Centre de Conférences Ouaga 2000. Cette rencontre va réunir des acteurs intervenant dans le cadre de la protection sociale, et aussi les principaux acteurs issus des Services techniques étatiques, des Collectivités Territoriales, de la Société Civile, du Secteur Privé et les partenaires techniques et financiers.

Ce rendez-vous à l’initiative de la Banque Mondiale sur la protection sociale adaptive découle du Programme 6 de la Politique Nationale de Protection Sociale (PNPS) qui est consacré au renforcement des capacités institutionnelles. L’objectif général de la présente rencontre est le renforcement des compétences et l’échange avec l’ensemble des acteurs nationaux et internationaux sur les filets sociaux adaptatifs au Burkina. Pendant 72h, les participants seront édifiés, sur des concepts tels : la Vision de la protection sociale/les filets sociaux, le contexte de la pauvreté et la vulnérabilité au Burkina Faso, Vue d’ensemble des filets sociaux/PS en Afrique, les filets sociaux au Burkina Faso, le rôle d’un registre social unifié et système d’information et de gestion, le ciblage, Synergies des services sociaux, etc.

Banque Mondiale : Un appui technique d’environ 1.5 million $E.U. pour une Protection Sociale Adaptative
Le projet Filets Sociaux est l’aboutissement d’un financement de 50 millions $ EU accordé par l’IDA (Projet de Filets Sociaux, P124015) pour permettre au gouvernement à entamer la mise en œuvre d’un programme de filets sociaux. Il ressort des données de la Banque mondiale, qu’il n’existe encore aucune approche systématique pour atteindre les personnes pauvres et vulnérables. Entre 2005 et 2009, la dépense affectée aux filets sociaux n’atteignait qu’environ 0,6 % du PIB (en dehors des subventions des carburants). Les transferts alimentaires représentaient 69 % de ces dépenses et plus de 80 % des bénéficiaires en 2009. En 2013, le pays a adopté une nouvelle Politique Nationale de Protection Sociale (PNPS). L’adoption de cette politique a été un signal fort de l’engagement des différents acteurs impliqués en vue de répondre efficacement aux besoins des groupes vulnérables, tant pendant les périodes de crise/chocs qu’en temps de normalité. Ainsi verra jour le Projet des Filets Sociaux. Cet atelier vient à point nommé visiblement pour l’ensemble des acteurs.
A en croire les organisateurs, les activités proposées pour la Protection Sociale Adaptative viendront compléter et renforcer le Projet de Filets Sociaux (P124015), ainsi que les autres initiatives gouvernementales d’identification et de ciblage des ménages pauvres et vulnérables. Pour l’heure, pour améliorer la Protection Sociale Adaptative et faire harmoniser les programmes de filets sociaux avec ceux qui répondent aux chocs et crises alimentaires la Banque mondiale va fournir au gouvernement du Burkina Faso un appui technique d’environ 1.5 million $E.U. pour une Protection Sociale Adaptative, pendant la période 2015 à 2018.

Balguissa Sawadogo
Eocdufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Encadré :
Au Burkina Faso, les activités de Protection Sociale Adaptative proposées par cet appui technique favoriseront le développement de filets sociaux et d’instruments nationaux susceptibles de mieux prendre en compte les notions d’adaptabilité et de résilience. Pour cela, quatre activités principales seront réalisées :
– Approfondissement de la compréhension de la vulnérabilité au Burkina Faso et création d’une base d’information et d’expériences à partir de laquelle des programmes de filets sociaux adaptatifs pourront être élaborés;

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles