Connecte-toi avec nous

ACTUALITES FINANCIERES: AFRIQUE

   |

Banque : ECOBANK annonce une hausse du bénéfice de 12,92 % au 1er semestre 2020

Le  Groupe bancaire panafricain Ecobank a rendu public ses performances au titre du 1er semestre 2020. Le groupe enregistre  une hausse de 12,92% au terme du premier semestre 2020, comparé à la même période de 2019.  Le bénéfice passe ainsi de 95,660 milliards de FCFA au  30 juin 2019 à 106,020 milliards de FCFA au 30 juin 2020. Ce qui équivaut à une augmentation de 10,360 milliards de  FCFA en valeur absolue.

Le produit net bancaire, Quant à lui, est en légère progression de 1,95%, s’établissant à 459,216 milliards de FCFA contre 450,397 milliards de FCFA en 2019.

Le groupe bancaire a collecté auprès de sa clientèle 9786,705 milliards de FCFA contre 9327,603 milliards de FCFA au 30 juin 2019, durant la période sous revue.  Par ailleurs, il a détenu au niveau de cette même clientèle des prêts et créances de 5049,988 milliards de FCFA contre 5039,047 milliards de FCFA au 30 juin 2019.

Les charges d’exploitation passent de 299,071 milliards de FCFA au 30 juin 2019 à 294,320 milliards de FCFA un an plus tard (-1,58%). Avec un coût du risque qui a augmenté de 2,59% à 34,113 milliards de FCFA contre 33,250 milliards de FCFA au premier semestre 2019.

Quant au résultat d’exploitation, il est en progression de 10,76% à 130,693 milliards de FCFA contre 118,076 milliards FCFA un an auparavant.

Concernant les capitaux propres, ils sont passés de 1041,607 milliards de FCFA au 30 juin 2019 à 1124,964 milliards de FCFA un an plus tard, soit une augmentation de 83,357 milliards de FCFA. Les emprunts, comprimés de 103,786 milliards de FCFA, passent de 1297,786 milliards de FCFA au premier semestre 2019 à 1194,030 milliards de FCFA toujours durant la période sous revue.

Ecobank Transnational Incorporated (ETI), société anonyme, est créée en 1985 comme holding bancaire à l’initiative de la Fédération des chambres de commerce d’Afrique de l’Ouest avec le soutien de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Au début des années 1980, l’industrie bancaire de l’Afrique de l’Ouest est dominée par les banques d’État et les banques étrangères.

Hervé Kakou (Collaborateur)

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.