Connecte-toi avec nous

Non classé

   |

Banque africaine de développement: des grands projets en préparation pour 2015

Le Projet jeunes entreprises rurales du Moyen-Ouest (Projermo) est prévu démarrer en février 2015. Financé par la Banque africaine de développement (BAD) à hauteur de 24 millions d’unités de compte, ce projet veut contribuer à professionnaliser les entreprises rurales, les groupements de paysans, d’éleveurs, de pêcheurs… Le projet sera accompagné de travaux routiers pour permettre l’écoulement des produits. Projermo adoptera donc une approche intégrée. Il sera, entre autres, composé de formations, d’actions sur la santé, l’éducation, l’habitat. Il visera essentiellement les jeunes des régions du Moyen-Ouest et les jeunes migrants inspirés par la vocation d’agriculteur. Rappelons que le lancement technique de ce projet a eu lieu à Tsiroanomandidy en juin 2013. Il a permis de mener les études préalables sur les différents secteurs qui seront touchés par le projet. Après ces études, il y avait la phase de préparation et d’évaluation bouclée ce jour. Notons que près de 3/4 de la population active sont en milieu rural mais le revenu y est nettement moindre par rapport à ce qui s’observe dans les villes.

Sinon, la BAD préparera un projet de gouvernance en janvier prochain si la préparation et l’évaluation du projet de réhabilitation de la RN9 (phase 2) sont prévues au 1er ou 2ème trimestre 2015. Cette fois-ci, le projet devrait atteindre le Menabe si la phase 1 en cours porte sur la région Atsimo-Andrefana, la zone de concentration des projets de développement financés par la Banque car catégorisée parmi les plus pauvres avec un taux de pauvreté de 82%. La phase 2 pourrait être cofinancée par d’autres bailleurs. La conditionnalité de la BAD pour les travaux routiers porte sur l’entretien routier. L’Etat devrait ainsi mettre fin à la suspension du paiement de la redevance sur les produits pétroliers pour l’entretien routier. Elle fait partie des mesures prises depuis 2010 pour maîtriser les prix du carburant. Mais elle handicape fortement le Fonds d’entretien routier (FER). Depuis quelques mois déjà pourtant, le gouvernement s’est engagé à revenir progressivement vers la vérité des prix à la pompe. C’est ainsi qu’on a mis fin au taux de change préférentiel pour les importations de produits pétroliers. La suppression des autres mesures devrait suivre.

Et toujours dans l’Atsimo-Andrefana, la BAD veut lancer en 2015 une étude sur l’assainissement de la ville de Toliara. Par ailleurs, elle attend la requête du gouvernement en matière de soutien juridique dans le cadre des négociations d’importants contrats dans des secteurs comme l’industrie extractive et l’énergie. Sinon, il faut souligner que la BAD se positionne comme la banque pour la femme à Madagascar. Ce qui se vérifie dans les projets de développement qu’il finance. Ainsi, le taux de mortalité maternelle dans ses zones d’intervention est réduit de 30% grâce à la formation des matrones. La distance parcourue pour la corvée d’eau est ramenée à 200m contre 800m auparavant… Quant aux projets routiers, ils permettent à près de 64% des femmes des zones d’influence de vivre de leurs activités, contre 50,5% dans les villages-témoins hors de ces zones. De plus, le revenu des femmes dans les zones des projets agricoles de l’Atsimo-Andrefana est passé de 350 000 Ar à 1 800 000 Ar, etc.

Fanjanarivo
africatime.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles