Connecte-toi avec nous

Finances

   |

BAD : Plus de 11 milliards de F CFA au Burkina Faso pour le secteur de l’énergie

Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID), Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori et le Responsable Pays de la Banque Africaine de Développement, Pascal Yembiline, ont procédé à la signature d’un accord de financement d’un montant de 11,7 milliards de F CFA, le mardi 28 août 2018 à Ouagadougou.

La Banque africaine de développement accompagne le Burkina Faso à travers le financement

Cet appui vise à soutenir le gouvernement dans la mise en œuvre de projets de développement. Dans cette dynamique, l’institution vient de d’accorder un financement au pays dans le secteur de l’énergie, dont le but est de créer les conditions d’un accès inclusif à l’énergie. Cette somme servira au financement du Programme d’Appui aux Reformes dans le Secteur de l’Energie (PARSE).

« Le secteur énergétique Burkinabè connait d’énormes contraintes qui rendent difficile l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité » a expliqué à ce propos la ministre de l’Economie, des Finances et du Développement Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori. Cette situation provoque notamment des délestages fréquents qui entravent les activités économiques notamment celle du secteur informel, des petites et moyennes entreprises, a-t-elle ajouté.

La signature de ces accords avec la Banque Africaine de Développement apportera une réponse adéquate aux difficultés énergétiques rencontrées par le Burkina Faso.

« Ce financement permettra d’une part d’engager des réformes pour une gestion performante du secteur de l’énergie et d’autre part de créer un cadre propice aux investissements publics et privés dans le secteur et d’accroître les investissements dans les zones rurales » précise Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori.

Crédit photo : MINEFID

Crédit photo : MINEFID

Le responsable pays de la Banque africaine de développement Pascal Yembiline, a réaffirmé la disponibilité de son institution à toujours accompagner le Burkina Faso. Il a également félicité le Gouvernement burkinabé pour l’ensemble des actions menées en vue de la réussite de ce projet, qui s’inscrit en droite ligne avec les objectifs du PNDES.

Cet appui de la BAD se justifie, d’une part, par l’excellence de la coopération entre le Burkina et la BAD et d’autre part, par l’ambition du Groupe de la Banque africaine de développement de soutenir l’accès universel à l’énergie en Afrique. Le Programme d’Appui aux Reformes dans le Secteur de l’Energie (PARSE) sera exécuté par le ministère en charge de l’énergie. Le montant alloué au programme sera décaissé en deux ans dont 7,6 milliards en 2018 et 3,8 milliards en 2019. Le ministre en charge des finances a par ailleurs rassuré quant au bon usage de ce fonds afin que les objectifs fixés soient atteints.

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles