Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Autonomisation économique des jeunes et des femmes : 13 471 microprojets sur 100 mille dossiers présélectionnés

Le Programme d’Autonomisation Economique des jeunes et des femmes (PAE /JF) a procédé le mardi 19 septembre 2017 à la remise symbolique de chèques aux promoteurs de microprojets de la Région du Centre. C’était dans la salle des Banquets de Ouaga 2000 sous la Présidence du Premier Ministre Burkinabè Paul Kaba Thiéba.
 
En 2014, selon une étude de l’INSD, au Burkina Faso le taux de chômage des jeunes actifs était de 14,1% soit un taux de 20,3% chez les femmes. Afin de venir à bout de la précarité de la situation actuelle des jeunes burkinabè le gouvernement a lancé le 19 juin 2017, le PAE/JF. A l’issu du processus de traitement des dossiers, sur 100 mille dossiers reçus, 91 720 étaient recevables dont 13 471 microprojets présélectionnés sur le territoire national avec un taux de 50% de ces microprojets portés par de jeunes filles et les femmes entreprenantes.
Au cours de la cérémonie de remise symbolique des chèques aux promoteurs présélectionnés de la Région du Centre, la Salle de des Banquets de Ouaga 2000 a refusé du Monde. Le Coordonnateur du PAE/JF, Soumaila Batiébé a dans son discours félicité cette forte mobilisation des jeunes. Il a aussi expliqué que le choix des dossiers présélectionnés a été fait sur la base de la cohérence du projet, l’innovation, la forte portée économique et de création d’emplois, etc. Pour lui la suite, il s’agira de procéder aux formalités de décaissement, le repérage de la localisation des bénéficiaires et enfin la signature du contrat avec le bénéficiaire.
insd2
Clotilde Sawadogo, portevoix des bénéficiaires a rassuré les autorités de l’usage efficient qu’ils feront de ces fonds au profit du développement économique du pays. Les défis sont grands pour la question du chômage et du sous-emploi pourtant les jeunes et les femmes burkinabè sont dévoués au développement de l’entreprenariat. Soyez rassurer que vos efforts ne seront pas vains a-t-elle martelé.
Le Premier Ministre Paul Kaba Thiéba, s’est voulu paternel dans ces propos, car portant ses vêtements de conseiller, le parton du gouvernement a souligné que seul le secteur privé peut créer de l’emploi. Il a donc invité les jeunes bénéficiaires à garder confiance à l’avenir du Burkina Faso à cultiver la tolérance et le vivre ensemble. Il a marqué sa disponibilité à visiter chaque projet qui sera installé mais surtout appelé les bénéficiaires au sérieux dans la gestion des fonds.
Le suivi de ces microprojets depuis le début du processus jusqu’à la phase de remboursement se fera sur la base des outils existants déjà auprès des programmes similaires tels le FAIJ, le FAPE et du FAAF.
 
Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/Ecodafrik.com
 
Encadré : A propos du programme d’Autonomisation Economie des jeunes et des Femmes (PAE)
A travers le PAE/JF, le gouvernement met à la disposition des jeunes et des femmes, des crédits souples, à des taux d’intérêts raisonnables, en vue d’impulser une nouvelle dynamique de développement, centrée sur l’auto-emploi. Les montants des concours sont variables :
–         100 000 FCFA à 1 000 000 FCFA pour les promoteurs et promotrices de TPE ;
–         1 000 000 FCFA à 1 500 000 FCFA pour les jeunes titulaires d’un diplôme post Bac
 
Les Taux d’intérêts applicables sont très concessionnels :
–         0% pour les personnes vivant avec un handicap,
–         1% pour les femmes et les jeunes ;
–         2% pour les titulaires d’un diplômes poste Bac

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles