Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Assureurs : En quête d’un agrément unique pour plus de compétitivité

Du 20 au 21 octobre 2016, Ouagadougou a abrité le 3e Forum des marchés de la Fédération des sociétés d’assurance de droit national africaines (FANAF). Les assureurs africains ont réfléchi sur le thème central de « l’agrément unique » en présence de la ministre burkinabè de l’économie, des finances et du développement, Rosine Coulibaly/Sori.

L’agrément unique favorise la mobilité des assureurs. Munis de ce titre, ceux-ci peuvent aisément faire des affaires dans les dans les 14 pays membres de la CIMA (Conférence interafricaine des marchés d’assurance). L’enjeu de ce 3è forum était de taille car le dispositif juridique actuel en matière d’assurance ne consacre ni l’agrément unique, ni la libre souscription des contrats d’assurance, ni une totale liberté de placement dans les différents pays membres de la CIMA.
Selon la ministre de l’économie, des finances et du développement, Rosine Coulibaly/Sori : « Le système de l’agrément unique comporte un avantage certain pour les consommateurs et autres acteurs du marché car il contribuera à instaurer un marché intégré, adéquatement réglementé et surveillé ». 48 heures durant, les assureurs ont donc plaidé auprès de l’Etat pour un allègement de la fiscalité afin d’encourager la vente des produits d’assurance. Le plaidoyer devra se poursuivre au niveau des différents Etats membres pour parvenir à l’adoption de l’agrément unique à brève échéance.
Au cours du forum, les participants ont également réfléchi sur la gouvernance et la responsabilité des mandataires sociaux des entreprises d’assurances et sur la méthodologie de travail du secrétariat général FANAF/Fédération nationale.
Pour mémoire, la Fédération des Sociétés d’Assurances de Droit National Africaines plus connue sous le sigle « FANAF » a été créée le 17 mars 1976 à Yamoussoukro (République de Côte d’Ivoire). Association professionnelle dont le siège social est à Dakar au Sénégal, la FANAF réunit à la date du 31 décembre 2015, 194 Sociétés Membres. Au Burkina Faso, l’Association professionnelle des sociétés d’assurances du Burkina (APSAB) compte 16 membres. En 2015, le marché des assurances a totalisé un chiffre d’affaires de plus de 57 milliards de F CFA. 1 milliard 150 millions de F CFA ont été versés à l’Etat au titre des taux d’assurance. L’agrément unique viendra sans doute renforcer la compétitivité de ce secteur.

 

 

Aimé Florentin BATIONO
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles