Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Assainissement du secteur des mines au Burkina Faso

Le Gouvernement burkinabé a décidé de lancer un processus d’assainissement du secteur minier, en débutant par l’annulation de 356 permis de recherches, dont certains ont expiré depuis 2010, a appris APA jeudi auprès du ministère en charge des Mines.
Par cette opération inédite, le nouveau gouvernement entend prendre les dispositions adéquates en vue d’assainir les données du cadastre minier et de mettre les superficies ainsi libérées à la disposition des nouveaux investisseurs miniers nationaux et internationaux.

« Au Burkina Faso, nous avons actuellement plus de 300 permis invalides. Pour pouvoir moderniser le cadastre, il est important qu’on ait un cadastre assaini au départ avec des permis de recherche et d’exploitation valides », a indiqué le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, Alpha Omar Dissa, qui considère le cadastre minier, comme l’élément de base pour tout assainissement dans le secteur.

A la date du 31 janvier 2016, la situation des autorisations et des titres miniers fait état de 731 permis de recherche répartis ainsi : 311 valides, 64 en cours de renouvellement, 316 expirés et 40 permis renoncés.

Il y a également 18 permis d’exploitation industrielle de grandes mines, soit dont 11 mines en production, quatre en construction et trois mines en arrêt de production.

On distingue aussi 36 permis d’exploitation semi-mécanisée d’or, 419 autorisations d’exploitation artisanale et 65 autorisations valides d’exploitation des substances des carrières.

Avec un apport de 168 milliards de F CFA en 2014, soit 12 % des recettes fiscales, pour une production d’or en progression de 32 à 36,5 tonnes entre 2013 et 2014, le Burkina Faso est le quatrième pays minier africain (derrière l’Afrique du Sud, le Ghana et le Mali).

Signature : APA
starafrica.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles