Connecte-toi avec nous

Développement

   |

ARCOP : La ville de Bobo Dioulasso accueille les premières journées de la commande publique

L’Autorité de Régulation de la Commande Publique (Arcop) organise du 12 au 14 juillet 2018 au Centre Muraz de Bobo Dioulasso ses premières journées de la Commande Publique. Le comité d’organisation a fait le point de l’organisation aux journalistes burkinabè au cours d’une conférence de presse tenue le jeudi 05 juillet 2018 au siège de l’ARCOP.

 

Les journées de la commande publique (JCP) est un cadre intégré pour réunir périodiquement les acteurs du secteur autour des préoccupations majeures de la commande publique. L’objectif visé est de placer le secteur de la commande publique comme un levier stratégique de développement économique et social du Burkina Faso.

Premières du genre, ces journées sont placées sous le thème : « La commande publique, un levier stratégique dans l’atteinte des résultats du Plan national de développement économique et social (PNDES) ». Au menu de ces rencontres, trois activités majeures sont inscrites. Il s’agit du forum scientifique, une émission débat télévisé sur le thème de la qualité des ouvrages issus de l’exécution des marchés publics de travaux et la nuit de la commande publique.

Le Président de l’Arcop, Dramane Millogo, par ailleurs Président du Comité d’organisation s’est réjoui de l’initiative. Pour lui, pour garantir la mise en œuvre réussie dans le sens de l’atteinte des objectifs du PNDES, il est nécessaire d’instaurer un cadre de dialogue permettant une approche holistique. Selon lui, il s’agit de placer la commande publique comme levier stratégique de développement économique et social du pays a-t-il expliqué.

« …quelques dizaines de millions mobilisés pour la tenue des JCP. »

Ces premières journées se tiendront en marge de la célébration du 10ième anniversaire de l’Arcop. C’est pourquoi selon le président du comité d’organisation, ces journées vont offrir un cadre de réflexion et de stimulation aux acteurs en vue d’améliorer le système national de la commande publique.

A l’étape de questions réponses, les journalistes se sont aussi intéressés entre autres à la situation de la commande publique burkinabè, le budget mobilisé pour la tenue de ces rencontres ainsi que la persistance des mauvaises exécutions d’ouvrage publics.

Le président du comité d’organisation et son staff ont été clair. Au vu du contexte économique, les organisateurs ont fait le choix de l’austérité. Le comité d’organisation parle donc de quelques dizaines de millions mobilisés pour la tenue des JCP. Pour ce qui est de la situation de la commande publique burkinabè, le président a apprécié que le secteur se porte bien. Cependant précise-t-il « il y a des récriminations dans le domaine des commandes publiques. Il y a sans doute certaines choses qui ne vont pas comme on veut. Mais tout change et tout est mouvement et il y a intérêt justement à échanger sur ces questions afin d’améliorer le système de la commande publique. »

Ces premières journées vont réunir environ 350 participants. Il est attenduc des acteurs du Bénin, de la Côte d’Ivoire et de la Guinée Bissau.

 

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles