Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Après l’insurrection, l’économie burkinabè en quête d’un nouveau souffle

Selon le Fonds Monétaire International (FMI), l’économie burkinabè post-insurrection connaît un « ralentissement prononcé ». C’est la conclusion à laquelle est parvenue la délégation du FMI, le 19 mars dernier, au terme de son séjour au Burkina Faso.

La mission du FMI était conduite par Laure Redifer, directrice adjointe du FMI pour l’Afrique. Selon cette mission, le Burkina Faso où une insurrection populaire a balayé fin octobre Blaise Compaoré, connaîtra une croissance d’à peu près 5% en 2015, en baisse de 1 à 2% par rapport aux prévisions. “Les événements politiques de fin octobre ont exacerbé la situation existante mais ne constituent pas un élément majeur dans la révision des projections de croissance”, a précisé Laure Redifer.

Lire la suite

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles