Connecte-toi avec nous

Portraits

   |

André SANOU : La culture au service de l’art

Fruit du mélange de la terre locale argileuse aux tons ocre ou rouge, les créations André Sanou s’inspirent de ses origines et de ses racines. Cet état de fait traduit sans aucun doute l’originalité et la particularité de celles-ci. Artiste peintre matiériste burkinabè André Sanou est un autodidacte qui a su se perfectionner à force de persévérance et de passion pour l’art. Il ne veut pas être classé dans n’importe quel courant de pensée même s’il dit se considérer comme un artiste africain.

Né en 1962 à Bobo Dioulasso capitale économique du Burkina Faso, André Sanou dès son jeune âge se passionnait déjà pour le dessin et la peinture qu’il réalisait à cette époque. L’envie d’améliorer aidant il se rendra successivement en Côte d’Ivoire puis en France pour se perfectionner et diversifier ses techniques. Chose faite 10 ans plus tard puis qu’en croire certains analystes, ses toiles attirent l’attention dès le premier regard. Leurs formes le plus souvent abstraites semblent en mouvement et donnent le sentiment d’être en vie. Pour arriver à ce résultat, son espace de travail prend l’emprunt d’un scénario film. En effet, selon les dires, « André a besoin d’espace et de silence pour créer. Assis dans la cour de sa mère où vivent également sa femme et ses deux petites filles, il aime être entouré de présence féminine. Très sensible à ce qui l’entoure, c’est dans ce contexte tranquille et familial qu’il trouve les ressources propices à la création. C’est ce qui explique peut-être aussi l’énergie et la force que l’on retrouve dans ses toiles» relate un journal.

Et en ce qui concerne le mystère qui entoure ses productions qui mieux que le peintre pour nous expliquer « Pour moi, la création est comme une naissance : ça fait si mal à l’accouchement que la mère hésite à vouloir son bébé. Pourtant, elle ne dit pas comment il doit être ensuite. Moi, je pars d’une forme sans avoir d’idée préconçue sur le résultat. C’est un moment de grande tension. » Cette description de sa méthode de travail est la traduction de la quête permanente de l’originalité sans faille dans ses œuvres.

sanouL’on retrouve certaine de ses œuvres conservées au Musée National de Ouagadougou. Il a également participé à un certain nombre d’expositions au Burkina Faso et en France. Il expose régulièrement aux Centres culturels français de Bobo et de Ouagadougou.

En 1992 et 1994, il est le premier au Grand Prix national des Arts et des Lettres de Bobo, et deuxième en 96 et 97 ; prix Air Afrique en 94 et prix de la Coopération française en 96 aux Semaines nationales de la Culture du Burkina Faso, 2005 Grand prix au 49ème salon de la ville de Beziers, premier prix dans la catégorie dessin, pastels et autres techniques des arts plastiques de Draguignan, 2006, premier prix au 50ème Salon de l’Hiver de la ville de Lyon. Ila été fait Chevalier de l’Ordre du Mérite National de la Communication, des Lettres et Arts plastiques au Burkina Faso. André Sanou s’est définitivement installé en France d’où il vit pleinement sa passion.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles