Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Amethis et Retail Holding dans le tour de table de CDCI

Désormais, la Compagnie de distribution de Côte d’Ivoire (CDCI), acteur majeur de la distribution alimentaire en Côte d’Ivoire, vient de compter parmi ses actionnaires Amethis et le groupe Retail Holding, société mère du groupe Label’Vie.

En décidant de prendre des participations dans CDCI, Amethis et le groupe Retail Holding scellent un partenariat de long terme pour accompagner la croissance et le développement de cette structure aussi bien en Côte d’Ivoire que dans la sous-région. À travers cette opération, Amethis, fonds d’investissement dédié au continent africain et disposant d’une capacité d’investissement de 530 millions de $, depuis sa première levée de fonds en décembre 2012, aura permis à CDCI de nouer un partenariat avec Label’Vie, numéro 2 de la distribution alimentaire au Maroc. Sa filiale Amethis West Africa, basée à Abidjan, est dédiée aux investissements en Afrique de l’Ouest et du centre. Quant à Retail Holding, qui regroupe le pôle de distribution du groupe Best Financière, elle opère tant dans la grande distribution alimentaire (Label’Vie) que dans plusieurs autres secteurs de la distribution moderne, avec notamment les enseignes KIABI, GIFI, Virgin et Burger King. Retail Holding Africa est la filiale de Retail Holding dédiée aux investissements en Afrique. Cet investissement constitue le premier pas de sa stratégie de développement, notamment en Afrique de l’Ouest.

Accompagner la reprise économique
Pour Laurent Demey, co-fondateur et associé d’Amethis, «Amethis est fière d’avoir accompagné et de soutenir ce partenariat de long terme entre 2 acteurs majeurs de la distribution en Afrique». Justement, les responsables ont assuré qu’Amethis et Label’Vie apporteront une expertise stratégique et opérationnelle à CDCI, contribueront à son développement dans la sous-région et participeront activement à sa gouvernance avec pour objectif d’en faire un leader de la distribution alimentaire africaine. Dans tous les cas, Khady Kone-Dicoh, directrice d’investissement chez Amethis, a défendu que le groupe CDCI est idéalement positionné pour profiter de la reprise économique ivoirienne et de l’émergence d’une classe moyenne au pouvoir d’achat croissant dans un marché encore caractérisé par un faible taux de pénétration de la distribution moderne.

Il est utile de préciser que CDCI, une ancienne filiale d’Unilever, a été acquise en 2002 par Yasser Ezzedine, un entrepreneur ivoirien, d’origine libanaise, pionnier du secteur de la grande distribution en Côte d’Ivoire. Elle opère sous quatre enseignes : CDCI Gros, CDCI Demi-gros, King Cash et la franchise Leader Price. Au cours des 10 dernières années, son fondateur a donné une envergure nationale à la société s’appuyant sur une stratégie de proximité, ciblant une population à faible ou moyen revenu. Ainsi, le réseau de magasins a été multiplié par dix, passant de 12 magasins en 2002 à 127 en 2014, avec une présence tant dans les quartiers populaires d’Abidjan qu’à l’intérieur du pays.

Abdelmalek Mekkaoui, journaliste
lesafriques.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles