Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Amélioration des rendements des sols au Burkina Faso

Amélioration des rendements des sols au Burkina Faso : Le CIPAM informe les producteurs sur ses offres en engrais

La Compagnie Industrielle de Production Agricole et Marchande (CIPAM) a rencontré le 14 novembre 2015 dans la salle de conférence de la Direction Générale de la Coopération (DGCOOP), les acteurs du monde agricole autour de la Journée d’échanges et d’informations sur les offres en matière de fertilisation des sols.

La problématique de la fertilisation des sols pour un meilleur rendement demeure être une difficulté aujourd’hui pour les producteurs petits ou grands dans un contexte burkinabè ou la terre est de plus en plus capricieuse. C’est dans un tel contexte que se tient la troisième édition de la journée d’échanges et d’information du CIPAM.

CIPAM 2

L’objectif majeur de cette 3è édition de la rencontre qui se tient cette année à Ouagadougou, avec les acteurs du secteur agricole est de contribuer à la promotion du secteur agricole au Burkina Faso. Et cela passe forcément un changement profond des habitudes. C’est pourquoi le Directeur d’exploitation de CIPAM, Armand Bassolé s’est réjoui de là la forte participation des différents acteurs. Il a souligné que cette rencontre doit être une occasion pour les participants d’échanger sur comment faire pour avoir de meilleurs rendements et de la nécessité des acteurs d’accepter l’évolution technologiques. Et qui plus qu’un expert du domaine pour saluer cette initiative. Le ministre de l’Agriculture des Ressources Halieutiques et de la Sécurité Alimentaire, François Lompo, n’a pas manqué d’éloge pour féliciter la tenue d’une telle rencontre. Selon lui l’agriculture occupe près de 80% de la population au Burkina Faso. Alors que des industriels cherchent à se faire connaitre tout en travaillant avec des chercheurs de renoms burkinabè du domaine, cela est profitable a-t-il constaté. Le ministre François Lompo a reconnu cependant que le secteur de la production d’engrais a évolué mais reste inorganisé. Donc cette rencontre de la CIPAM avec les producteurs permettra sans doute à ceux-ci de prendre connaissances des technologies existantes en matière de fertilisation des sols afin d’accroître le rendement.
La CIPAM est une société burkinabè au capital de 100 millions de F CFA, crée en 2003. L’entreprise emploie 21 personnes et a une capacité de stockage de 30 000 tonnes. Elle produit 1500 tonnes/24h. Parmi ses produits l’on retrouve des engrais de type NPK à partir d’urée, du Diamonium de phosphate, sulfate d’ammonium, chlorure de potassium, boracine, dolomie, le Zinc, Etc.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles