Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Allemagne-Burkina Faso : Un engagement de 78,8 milliards de FCFA concédés pour la période 2018-2020

La présidence du Faso a annoncé la visite aux Pays des Hommes intègres le 1er et 2 mai, de la Chancelière Allemande Angela Merkel. Ce sera la première fois qu’un chancelier allemand foule le sol burkinabè. Preuve que les relations entre la République Fédérale d’Allemagne et le Burkina Faso se porte bien. De 1961 à 2019, que retenir de la situation des relations entre les deux pays en ce qui concerne le développement économique ?

 

“Votre pays est un modèle qui doit être soutenu » ces propos sont du ministre allemand de la Coopération économique et du développement, Dr Gerd Müller. Ils ont été prononcés lors de la visite du Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré en Allemagne en février dernier.

Le Burkina Faso et la République Fédérale d’Allemagne entretiennent des relations politiques et de développement économique depuis 1961 soit un an après les indépendances du Burkina Faso. Elles ont toujours porté sur la réduction de la pauvreté et le développement durable au Burkina Faso.

A ce jour, l’Allemagne met en place la coopération bilatérale au développement à travers ses organisations de mises en œuvre de la coopération technique à travers la Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) et de la coopération financière à travers la Kreditanstalt für Wiederaufbau  (KfW).

 

Le Gouvernement fédéral appuie dans ce sens le Burkina Faso à travers des programmes régionaux et mondiaux ainsi qu’à travers les organisations multilatérales comme les Nations Unies, la Banque mondiale et l’Union européenne. Egalement, des organisations non gouvernementales internationales comme nationales, des opérateurs privés et des fondations politiques sont appuyés par le Gouvernement fédéral dans le cadre de leur travail au Burkina Faso.

 

L’engagement de la coopération allemande s’oriente sur le Plan National de Développement Economique et Social 2016-2020 (PNDES) dans lequel elle s’intègre. C’est pourquoi, pour la période 2018-2020, le Gouvernement de la République fédérale d’Allemagne s’est engagé dans le cadre des négociations bilatérales de 2017, à mettre plus de 102,2 millions d’euros (67 milliards de francs CFA) à la disposition du Burkina Faso, pour l’ensemble des secteurs d’intervention convenus de commun accord. En décembre 2018,  un engagement supplémentaire de 18 millions d’euros (11,8 milliards de francs CFA) a été confirmé pour le secteur eau et assainissement.

 

Les secteurs prioritaires, leviers des relations entre ces deux pays portent sur l’accompagnement des micro-projets, l’agriculture, la gestion des frontières, la décentralisation, l’approvisionnement en eau potable et environnement, les droits jeunes et des enfants, etc.

Le portefeuille de projets de la coopération bilatérale allemande et burkinabè se concentre principalement dans les régions de l’Est et du Sud-Ouest du pays.

La diaspora burkinabé d’Allemagne est forte de plus de 4.000 personnes, organisées en partie dans des associations régionales ou de développement. Cette communauté se compose d’étudiants et stagiaires civils et militaires, de travailleurs, d’entrepreneurs, de professeurs.

Il est inscrit au menu de la visite de la chancelière allemande une séance bilatérale, un sommet extraordinaire du G5 Sahel et des échanges avec les étudiants.

 

Balguissa sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles