Connecte-toi avec nous

Portraits

   |

Aliko Dangoté : l’indétrônable milliardaire africain

Selon le magazine américain Forbes, Aliko Dangote l’homme d’affaire nigérian demeure en 2014 l’homme le plus riche en Afrique avec une fortune estimée à 25 milliards de dollars. « Magnat » du capitalisme nigérian, il fait la couverture de plus grand magazines économiques américains. Sa réussite story qui est sans aucun doute le résultat d’un long parcours, intrigue toujours plus d’une personne. Qualifié de « mystérieux et discret », la méthode buisness de Dangote reste insaisissable pour nombre d’analyste économique. Mais qui est Aliko Dangoté ?

Une vie comparative à un film d’intrigue hollywoodien

Issu d’une famille commerçante de Kano, dans le nord du Nigeria, Aliko Dangote se lance dans les affaires dès l’âge de 20 ans, en 1977. Son oncle lui octroie un prêt de 500.000 naira (2.300 euros) et lui achète trois camions de 10 tonnes pour vendre du ciment. Rapidement, les affaires sont fructueuses pour le jeune Nigérian. A la fin des années 70, le ciment coûte extrêmement cher. La matière étant rare, les clients paient plusieurs mois à l’avance. Ainsi, un camion de ciment peut rapporter 1400 nairas par jour (6 euros par jour). Fort de son succès, le jeune homme d’affaire décide de se diversifier après avoir pu rembourser son oncle. A l’étroit dans sa ville de Kano, il se lance à la conquête de la capitale de l’époque, Lagos. En mai 1981, le Dangote group est créé. Le ciment demeure l’unique activité de la compagnie.

« J’ai commencé à réfléchir en me disant comment se fait-il qu’il y ait un tel développement de l’industrie au Brésil et pas au Nigeria. » Aliko Dangote

La croissance serait partie de son orientation vers l’industrie, que le groupe entreprend et qui lui a été inspiré de son voyage au Brésil. Selon le milliardaire, « J’ai commencé à réfléchir en me disant comment se fait-il qu’il y ait un tel développement de l’industrie au Brésil et pas au Nigeria. ». Ainsi, ce fut le déclic pour lancer des usines de ciment, des raffineries de sucre, de sel, des usines d’emballages et de conditionnement jusqu’à l’immobilier, en passant par l’acier, la logistique et le transport. A travers toutes ces entités, le groupe commercialise plusieurs marques, à savoir Dangote Sugar, Dangote Cement, Dangote Macaroni, Dangote Spaghetti, Dangote Noodles, Dangote Salt, Dangote Sacks, Dangote Rice, Ziza Milk, Petit Tomato Paste, Danvita, Dangote Flour, Danvita, Dansa Juice, Mowa Water. Grâce à ses alliances et les opportunités qu’il a su saisir via des acquisitions (Kaduna Refining & Petrochemical Company, ou Blue Star Oil Gas), où il acquit des parts de l’État, et des constructions nouvelles, le groupe est aujourd’hui présent ou en projet de construction en Afrique du Sud, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Éthiopie, au Sénégal, en Zambie. À titre d’exemple, une usine est en train d’être construite en Tanzanie, pour un investissement de 600 millions de $. L’usine qui devra livrer sa première production en 2015 table sur une capacité de 3 millions de tonnes métriques.

Dangote un philanthrope avéré

Dangote Group réalise un certain nombre d’actions citoyennes, à travers sa Fondation, notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation, du renforcement des capacités des femmes. Les décideurs, qui en ont fait l’invité d’honneur du dernier Davos, ne se sont pas trompés. À Abuja, lors du dernier Forum économique pour l’Afrique, son message pour l’amélioration du sort des entreprises et de la jeunesse africaine n’est pas passé inaperçu. D’ailleurs il n’hésite pas dès que l’occasion se présente de prodiguer ses conseils aux jeunes entrepreneurs africains.

Le 14 novembre 2011, Aliko Dangote est fait Grand Commandeur de l’Ordre National du Niger par le président Goodluck Jonathan. Aujourd’hui, ce dernier compte développer ses activités dans le pétrole et le gaz sur les quatre prochaines années. Il souhaite investir 10 milliards de dollars (7,7 milliards d’euros) dans ce secteur. Investissement qui vient confirmé qu’Aliko Dangote ne devrait pas disparaître de sitôt du classement des Africains les plus riches. Cet homme restera un modèle de succès story pour la jeune génération.

Balguissa Sawadogo
Les Echos du Faso

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles