Connecte-toi avec nous

ACTUALITES FINANCIERES: AFRIQUE

   |

Akinwumi Adesina définitivement innocenté par le Comité Mary Robinson

Le Comité indépendant dirigé par Mary Robinson et qui devait à son tour plancher sur les allégations de mal gouvernance au sein de la Banque africaine de développement a rendu son verdict. Il innocente définitivement Akinwumi Adesina, le président de l’institution.

Akinwumi Adesina (photo), président du groupe de la Banque africaine de développement (BAD), a été complètement innocenté des allégations de mal gouvernance par le Comité d’examen indépendant dirigé par Mary Robinson, ex-présidente de l’Irlande.

La constitution de ce panel est survenue suite à une exigence des Etats-Unis en sa qualité d’actionnaire de l’institution. Ses dirigeants ont estimé que la décision prise par le Comité d’éthique du conseil et le Bureau du conseil des gouverneurs était « trop favorable » à monsieur Adesina.

« Le Comité indépendant est convaincu que le Comité d’éthique a examiné les plaintes qu’il a reçues le 19 janvier 2020 de manière complète et responsable et a suivi correctement les procédures … Le panel partage les conclusions du Comité concernant toutes les allégations contre le président et estime qu’elles ont été dûment examinées et rejetées par le Comité », peut-on lire dans les conclusions publiées par cette entité dans le cadre de ses conclusions.

Le Comité indépendant a aussi examiné les arguments présentés par le président Adesina, et jugé qu’ils sont convaincants et suffisants pour établir son innocence. Plusieurs gouverneurs représentant les pays membres de la BAD ont salué cette décision et ont de nouveau confirmé leur soutien à l’actuel président de l’institution, qui renforce une fois de plus ses chances d’être réélu.

En plus de Mary Robinson, présidente, le Comité d’examen indépendant comptait comme membres, Hassan B. Jallow, président de la Cour suprême de Gambie, et Leonard McCarthy, ancien directeur des poursuites pénales, ancien directeur du Bureau des infractions économiques graves et ancien chef de la Direction des opérations spéciales de l’Afrique du Sud. Il a également été pendant 9 ans, vice-président en charge de l’intégrité au sein de la Banque mondiale.

agenceecofin

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles