Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Africallia 2016 : du 24 au 26 février 2016

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a lancé, le jeudi 22 octobre 2015 à Ouagadougou, les activités de la 4e édition du forum ouest-africain de développement des entreprises dénommé Africallia. A cet effet, environ 400 entreprises ouest-africaines et du monde sont attendues du 24 au 26 février 2016.

Les entreprises désirant participer à la 4e édition du forum ouest-africain pour le développement des entreprises appelé Africallia doivent s’inscrire avant le 25 janvier 2016. L’information a été donnée, ce jeudi 22 octobre 2015, par les premiers responsables de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) lors d’une cérémonie de lancement des activités. Avec 250 000 F CFA pour les entreprises africaines et environ 520 000 F CFA (800 euros) pour celles du reste du monde comme frais de participation, chaque inscrit aura droit à 15 rendez-vous et des opportunités d’affaires offertes par les organisateurs. Pour le représentant du président de la délégation spéciale de la CCI-BF, Adama Traoré, le forum Africallia offre quatre atouts majeurs aux participants. Il s’agit d’abord, selon lui, du gain de temps car, il a estimé que ce cadre permet de faire « le tour du monde en 48 heures » en rencontrant en un seul lieu des sociétés venant d’horizons divers. En outre, a-t-il poursuivi, les entreprises économisent leur argent comparativement aux coûts élevés de participation à d’autres rencontres. Le troisième atout selon M. Traoré est l’opportunité offerte aux PME de s’intégrer dans un réseau mondial de partenariat qui permet de prolonger les contacts au-delà de l’événement. Enfin, il pense que l’organisation qui garantit l’atteinte des résultats escomptés est un atout de Africallia. Il a rappelé que depuis sa création en 2010, le nombre de rendez-vous d’affaires formels est passé de 2 770 à 5 357 à la dernière édition.

Un forum qui doit rassurer les investisseurs

Le représentant du ministre de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat, Sibiri Sanou, en appelant les entreprises à s’inscrire massivement à ce forum, a invité les organisateurs à prouver leur professionnalisme car l’enjeu est important. « Il s’agit surtout d’un grand challenge pour notre pays de réussir ce grand rendez-vous international dans un contexte post-transition. Aucune excuse ne nous donnera le droit de faire moins que les éditions antérieures », a-t-il martelé. Car pour lui, prévu pour se tenir dans un contexte marqué par la fin de la transition, Africallia 2016 donnera l’occasion d’annoncer aux investisseurs, le retour du Burkina Faso à « une situation politique normale marquée par une refondation de la gouvernance politique et économique ». Le représentant du ministre a indiqué que le gouvernement accorde une attention particulière à la promotion des relations économiques et commerciales qui constituent un levier de la croissance. C’est pourquoi il a salué l’initiative de la Chambre de commerce qui crée des occasions privilégiées que les entreprises du Burkina Faso doivent saisir pour tisser des relations de partenariat avec celles des autres pays. « Africallia favorise non seulement le rapprochement des entreprises ouest- africaines entre elles et avec celles du reste du monde, mais ouvre également les portes de notre espace économique aux investisseurs étrangers », a-t-il apprécié.

Adama SEDGO
sidwaya.bf

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles