Connecte-toi avec nous

Développement

   |

AFFAIRES-GOUVERNANCE-DEMOCRATIE : Renouveler la voie et le potentiel de ces trois éléments pour un développement inclusif

Le Président du Faso Rock Marc Christian Kaboré et ses homologues Président du Mali Ibrahim Boubacar Keita et celui du Niger Mahamadou Issoufou, ont pris part au lancement de la première conférence Internationale sur La Gouvernance, la démocratie et les Affaires ». C’était le mardi 16 janvier 2018 en présence de plus de 350 Hommes d’Affaires américains et Burkinabè, des politiques et des syndicats réunis dans le Complexe des salles de conférence de Ouaga 2000.

 

« Burkina Faso is open for Business ». Ces propos de l’Ambassadeur des Etats Unis au Burkina Faso, Andrew Young, résume toute l’importance de la tenue de la première conférence internationale Etats Unis Burkina Faso. Première du genre, le thème retenu est « Renforcer la voix des entreprises pour soutenir la démocratie et la gouvernance ». Elle se veut toute particulière car elle réunit l’ensembles des bords de la société notamment le secteur public, le secteur privé, les syndicats ainsi que les partenaires techniques et financiers.

C’est pourquoi dans ces propos le ministre en charge du Commerce, Stéphane Wenceslas Sanou a rappelé l’importance du lien entre la démocratie et les affaires qui n’est autre que la gouvernance. Pour lui, cette rencontre est une opportunité pour les différentes parties de relever le rôle et la contribution du secteur privé pour une gouvernance démocratique.

Même son de cloche, pour le Président de la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Burkina Faso, Mahamadi Sawadogo. En effet, aux dires de Monsieur Sawadogo, sans paix ni sécurité, il n’y a pas de création de richesse ni de développement. C’est pourquoi a-t-il rappelé que la mobilisation de la CCI BF est un témoignage fort du désire de contribuer au mécanisme de développement pour attirer d’avantages d’investissements au pays des hommes intègres.

Burkina-Faso-is-open-for-Business2

L’aboutissement de la Déclaration de Ouagadougou servira de modèle pour les Amériques, l’Asie et l’Afrique…

La Conférence Internationale Etats Unis-Burkina Faso va favoriser la mise en place de la Déclaration de Ouagadougou. De l’avis du Directeur du Mouvement Mondial pour la Démocratie, cette déclaration à terme va permettre aux différents acteurs de respecter les règlementations douanières, celles fiscales, la modernisation des infrastructures, la réalisation et la mise en place de politique de la jeunesse. Ce, en vue de consentir une meilleure gouvernance démocratique au bénéfice de toutes les composantes de la société. Il a aussi rappelé que la démocratie n’est jamais un acquis, elle le fruit d’un travail régulier et constant selon les générations et les contextes a-t-il signifié. Aucun de ces segments donc pris isolement ne peut atteindre ces objectifs lorsqu’un seul des maillons est manquant.

Le Président du Faso, Rock Marc Christian Kaboré, s’est réjoui de la tenue d’une telle initiative dans son pays qui selon lui est une interpellation. Il a donc invité l’ensemble des participants à réfléchir sur comment les entreprises peuvent-elle être renforcer afin qu’elles puissent accompagner à leur tour la gouvernance démocratique afin de tracer les sillons d’une bonne gouvernance concertée.

La conférence internationale Burkina Faso Etats Unis est coorganisée par la Chambre de commerce du Burkina Faso et la Chambre de commerce des Etats Unis d’Amériques. Elle sera marquée pendant deux jours de différents panels , et vise à terme à la mise en place de la Déclaration de Ouagadougou.

 

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Micheline Nanema (Stagiaire)

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles