Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Acte II du SICOT : Lancement officiel des activités

Le ministre du commerce a présidé la cérémonie de lancement

Les activités de la 2ème édition du Salon International du Coton et du Textile (SICOT) sont officiellement lancées. Le Ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré a présidé la cérémonie de lancement, le 4 Juillet 2019, dans la cité du Cavalier rouge. Au terme de la cérémonie, le ministre a également effectué une visite des travaux de l’usine d’égrenage du coton biologique de Koudougou.

La 2ème édition du SICOT se tiendra les 30 et 31 Janvier 2020 sous le signe, «Production et transformation du coton : moteur d’industrialisation et de croissance économique pour les Etats africains». Avec pour pays d’honneur la République de Turquie, elle est placée sous le patronage du Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.

Un budget de 400 millions de FCFA pour l’organisation de la deuxième édition du SICOT

Selon le ministre du commerce, l’objectif de ce salon est de mettre en valeur le secteur du coton et du textile, et de faire du Burkina, le carrefour africain où les grandes préoccupations des acteurs de la chaine de valeur coton seront périodiquement discutées pour sa promotion. Cette deuxième édition, tout comme la première, se veut être une plateforme d’échanges et de réflexion, qui réunira les professionnels de toute la chaîne de valeur du coton autour des préoccupations et des opportunités de développement de la filière coton et textile. La deuxième édition du Sicot sera également une tribune de promotion et de valorisation du coton local, par la présentation des outils modernes de production, de conservation, de promotion de la transformation, de financement et de commercialisation.

Le budget alloué à cette 2ème édition est de 400 millions de FCFA. Comme innovations majeures, la présente édition compte mettre à la disposition des participants, une cinquantaine de stands à l’hôtel Splendid (Koudougou), 200 stands à la place des nations de Koudougou et l’intégration de plusieurs acteurs dans la nuit du SICOT. A cette 2ème édition du SICOT se tiendra la réunion des quatre pays co-auteurs de l’initiative sectorielle en faveur du coton (C-6) à savoir, le Bénin, le Burkina Faso, le Mali et le Tchad.

Usine d’égrenage : la première balle de coton est attendue en décembre 2019.

C’est un chantier bien avancé que le Ministre et sa délégation ont visité, en marge du lancement des activités de lancement du SICOT. La première balle de coton est attendue en décembre 2019.

La visite de l’usine d’égrenage

Quant à la première édition du SICOT, elle a tenu ses promesses du 27 au 29 septembre 2018, sous le thème «La transformation intégrée du coton, facteur de création d’emplois et de richesse». Elle a permis de positionner le salon comme l’une des plus grandes rencontres d’échanges de la filière coton et textile en Afrique. Elle a enregistré 954 participants, 31 pays représentés, 82 intervenants, 38 exposants professionnels, 80 exposants des produits issus du coton à la place de la nation de Koudougou et 10 panels.

Le SICOT permettra au Burkina Faso de conforter son leadership africain dans la filière, de valoriser le coton burkinabè et de stimuler davantage sa transformation. Cette action entre en droite ligne de la stratégie nationale d’industrialisation du Burkina Faso, ainsi que du Plan d’industrialisation accélérée, dont le secteur coton-textile occupe une place de choix.

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles