Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Accor : les résultats se redressent mais restent inférieurs aux attentes

Le groupe hôtelier Accor a enregistré en 2014 un bénéfice net en forte progression, bien qu’inférieur aux attentes du marché, et qui l’a conforté dans son ambition de devenir le groupe hôtelier « le plus performant » après une année de profondes mutations.

Sur l’exercice écoulé, le groupe a dégagé un bénéfice net de 223 millions d’euros, en hausse de 77% par rapport à 2013. Un consensus Factset tablait sur un résultat net à 313 millions d’euros.

Le leader européen de l’hôtellerie précise que son résultat d’exploitation, indicateur clé de l’entreprise, s’est établi à « un niveau record » à 602 millions d’euros, en hausse de 15,6%. Il s’établit ainsi dans la fourchette de prévisions du groupe (proche de 600 millions d’euros) et a dépassé les attentes des analystes (564 millions d’euros).

Accor a enregistré une légère hausse de 0,5% de ses ventes en 2014, à 5,45 milliards d’euros.

Le titre Accor était en hausse de 3,44% à 46,70 euros peu avant 13H30.

La stratégie du groupe adoptée depuis l’arrivée de Sébastien Bazin et effective depuis la fin du premier trimestre 2014 s’organise autour de deux métiers « historiques »: l’un chargé de la gestion des hôtels (HotelServices) et l’autre de la propriété immobilière (HotelInvest), qui regroupe 1.354 établissements.

Le chiffre d’affaires d’HotelServices s’est élevé en 2014 à 1,25 milliards d’euros quand celui de HotelInvest a plafonné à 4,79 milliards.

Le groupe a ouvert l’an passé 29.556 nouvelles chambres, soit 208 hôtels. « 2015 devrait dépasser les 30.000 chambres », selon M. Bazin.

« 2014 est une année riche, les fondations sont en place; ce sont des résultats record, excellents dans nos deux métiers HotelServices et HotelInvest, et cela en dépit d’un environnement économique contrasté, notamment en France », a expliqué lors d’une conférence téléphonique le PDG Sébastien Bazin, aux commandes d’Accor depuis août 2013.

Il a en revanche rappelé que « l’environnement économique reste contrasté, notamment en France. Dans ce pays, le groupe a toutefois bien performé sur les segments haut et milieu de gamme.

Évoquant une « année de transformations manifestes et dont les fruits ont commencé à porter dès 2014 », M. Bazin a ajouté que « ces performances sont à mettre en perspective avec les profondes mutations que le groupe a engagées et les nombreuses opérations réalisées en quelques mois ».

Le PDG a ainsi rappelé « l’investissement d’un milliard d’euros dans le rachat de murs d’hôtels avec l’acquisition des portefeuilles Moor Park, Axa; la réorganisation des activités en Europe centrale, avec la transaction Orbis à Varsovie; une participation de 37% dans le capital de Mama Shelter, partenariat qui ouvre de nouveaux champs de réflexion en termes de concept hôtelier et d’offres de restauration; le partenariat avec Huazhu qui va donner un nouvel élan à notre présence en Chine et enfin les opérations financières pour 3,7 milliards d’euros à des conditions favorables pour consolider les ressources du groupe ».

Côté perspectives, Accor n’établit pas de prévisions chiffrées pour l’année 2015.

Mais Sébastien Bazin a toutefois précisé que le groupe doit « accélérer et poursuivre la restructuration de HotelInvest(…); mettre en œuvre le plan digital; accélérer le développement en termes de rentabilité et de destinations; faire de la restauration (3 milliards d’euros de volume d’affaires) un levier de performances et enfin moderniser la culture du groupe ».

Côté financier, Accor a indiqué le lancement d’un programme de certificats de dépôts américain (ADR) sponsorisé. Son but? Faciliter l’accès des investisseurs américains à ses actions. Mais en « aucun cas, il s’agit de s’orienter vers un listing d’Accor aux États-Unis », a affirmé son PDG, lors d’un échange avec la presse.

Le groupe hôtelier a aussi annoncé la cession de son établissement MGallery de Zurich en management à un investisseur privé, déjà franchisé du groupe. La transaction a été effectuée pour une valeur de 55 millions d’euros, incluant un prix de cession de 32 millions d’euros et un engagement du repreneur à réaliser des rénovations pour un montant de 23 millions d’euros.

Compte tenu de « ces bons résultats », le groupe soumettra à son assemblée générale le 28 avril un dividende de 0,95 euros par action soit une hausse de 19%.

Accor exploite sous ses 15 marques, dont Sofitel, Pullman, Novotel, Mercure, Ibis ou encore HotelF1, 3.700 hôtels et 470.000 chambres.

AFP/boursorama.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles