Connecte-toi avec nous

Développement

   |

8ème TAC: Le Président Alassane Ouattara élevé à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre de l’Etalon

« La conférence au Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération ivoiro-burkinabè tient désormais une place de choix dans l’agenda politique de nos deux pays », a laissé entendre le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré à la cérémonie d’ouverture de la huitième conférence du TAC.

Les travaux de la 8ème conférence au Sommet se sont tenues le 31 Juillet 2019, témoigne de cette réalité.  Depuis la signature du Traité d’Amitié et de Coopération en 2008, de nombreux accords ont été signés entre les deux pays dans plusieurs domaines. Toutefois, il convient de noter que des difficultés subsistent qu’il nous faut surmonter, en mutualisant nos efforts et nos moyens au plan bilatéral, et en renforçant nos efforts pour assurer l’appui de nos partenaires techniques et financiers dans la mobilisation de ressources et compétences nécessaires à la mise en œuvre de nos actions, a souligné le  Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.

Par ailleurs, le chef de l’Etat Burkinabè a apprécié à juste titre, les avancées enregistrées depuis la signature du TAC en 2008, tout en relevant des difficultés qui subsistent, appelant à des efforts supplémentaires. Outre les chantiers prioritaires du moment, une attention particulière dit-il, doit être accordée au terrorisme, un défi majeur et global dont le Burkina Faso, et les pays du G5 Sahel paient un lourd tribut. Selon le Président du Faso, « Cette situation a un impact négatif sur nos économies et la cohésion sociale, entravant ainsi nos efforts de construction nationale. C’est pourquoi, il me plait de saluer l’initiative d’Accra, qui engage le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Togo dans une coopération active avec le G5 Sahel dans la lutte contre le terrorisme ».

Quant au Président Ivoirien Alassane Ouattara, il n’a pas manqué de manifester sa satisfaction par rapport au  chemin parcouru par les deux Etats dans différents projets intégrateurs et de développement. Par ailleurs, il a tenu à noter les lenteurs voire le non démarrage de certains projets. Il s’agit entre autre de la réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya et son prolongement jusqu’à Tambao et au Niger, la matérialisation de la frontière et le projet relatif à la gestion des ex-occupants du Mont Péko ainsi que  la lutte contre l’orpaillage clandestin qui nécessite selon lui, des efforts coordonnés.

Par la même occasion, le président du Faso a élevé son homologue Alassane Ouattara, à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre de l’Etalon. Cette distinction est la consécration de l’excellence des relations au sommet des deux Etats.

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com 

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles