Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Produits burkinabè: la foire ‘’Consommons local’’, du 19 au 25 février à Ouagadougou

 

La capitale burkinabè abrite du 19 au 25 février 2018, la première édition de la foire dénommée ‘’Consommons local’’. Pour en parler, le comité d’organisation a échangé avec la presse, le lundi 8 janvier 2018 à Ouagadougou.

La première édition de la foire ‘’Consommons local’’ se tient du 19 au 25 février à Ouagadougou. Pour en parler, le comité d’organisation a animé, lundi 8 janvier 2018, une conférence de presse. A l’occasion, les organisateurs ont expliqué que cette foire s’inscrit dans la dynamique de la sensibilisation des Burkinabè à produire et à consommer local.

Le thème retenu pour la semaine de manifestation est: «Consommation des produits locaux et création d’emploi: stratégies et engagements nationaux pour la dynamisation du secteur de productivité». De l’avis du président du comité d’organisation, Moumouni Diallo, cette activité prend en compte tous les secteurs de la production et de la transformation des produits locaux burkinabè.

Consommons-local2

Les produits alimentaires locaux seront promus lors de la foire d’une semaine

L’initiative de la foire ‘’Consommons local’’ est de l’Association Wa-mêdô qui signifie «Viens nous construire» en langue nationale mossi (ethnie majoritaire au burkina Faso). Pour cette association, le socle de l’économie se trouve dans la production et la consommation locale. La structure estime que la production locale au Burkina est un secteur plein d’avenir et constitue une alternative durable dans la lutte contre le chômage et la pauvreté en milieu rural et urbain.

«Malgré l’existence de grandes organisations, les politiques publiques et les engagements nationaux en faveur du secteur de la production locale sont très peu», a déploré le président de l’association Wa-mêdô Ibrahim Ouédraogo alias Akim. En effet, selon M. Ouédraogo, le secteur des produits locaux burkinabè bénéficie d’une large gamme de produits de qualité et est doté d’un marché local et d’une main d’œuvre abondante.

Pour les premiers responsables de l’association Wa-mêdô, la mesure portant achat obligatoire des produits alimentaires locaux par les institutions publiques doit s’étendre à d’autres secteurs d’activités et de façon durable afin d’encourager les talents et l’innovation burkinabè.

L’articulation de la première foire ‘’Consommons local’’ prévoit, entre autres activités, une rue marchande dénommée «Burkin’daaga», un panel débat et des rencontres B to B.

Alfred KANON

ecodufaso.com / ecodafrik.com

 

 

 

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles