Connecte-toi avec nous

Développement

   |

5ème édition de la semaine de l’architecte : lancement d’un concours d’excellence pour l’hébergement des déplacés internes

La 5ème édition de la semaine de l’architecte a officiellement ouvert ses portes, le 04 Février 2021, sous le signe « Architecture et sécurité urbaine, mieux construire pour des villes sûres ». La cérémonie a été présidée par le ministre de l’urbanisme, de l’habitat et de la ville, Me Bénéwendé Sankara, parrain de la présente édition.

L’architecte est chargé par le client, appelé maître d’ouvrage, de concevoir le projet architectural. En effet, le projet architectural définit l’implantation des bâtiments, leur composition, leur organisation et l’expression de leur volume ainsi que le choix des matériaux et des couleurs par des plans et des documents écrits. Mais force est de reconnaitre que le recours à un architecte est encore loin d’être un réflexe, d’où la nécessité de démystifier ce métier. L’ordre des architectes du Burkina (OAB), par son activité phare, à savoir la semaine de l’architecte mène un travail de sensibilisation.

En effet, la semaine de l’architecte vise à créer un espace de rencontre de l’architecte avec les jeunes, futurs porteurs de projets et susciter des vocations. Elle permet également de favoriser une meilleure compréhension du rôle de l’architecte dans la chaine de construction et de donner ainsi une image positive du métier d’architecte.

La cérémonie d’ouverture de la 5ème édition

Le thème de cette édition « Architecture et sécurité urbaine, mieux construire pour des villes sûres », est plus que d’actualité selon le président de l’OAB, Fabien Ouédraogo, eut égard du contexte sécuritaire qui prévaut au Burkina Faso. « Ce thème interpelle les concepteurs que nous sommes, à revisiter l’aménagement et la conception des villes et des bâtiments. Il s’agit donc d’un défi à relever, celui d’intégrer les impératifs sécuritaires à nos bâtiments sans pour autant oublier les besoins et fonctions esthétique. Il ne s’agit pas d’intégrer seulement des gadgets de sécurité mais il s’agit de repenser la gestion des villes et des espaces, afin de tenir compte aspects sécuritaires ».

Par ailleurs, le thème interpelle aussi les différents acteurs du bâtiment à mettre à la disposition des solutions innovantes en termes de matériaux et de procédés, permettant de répondre aux besoins de sécurité. L’insécurité, a confié le parrain de la cérémonie Me Bénéwendé Sankara, est un défi urbain majeur. « Nous devons faire de nos villes des moteurs de développement sûrs, durables et prospères », a-t-il ajouté. C’est pourquoi, il a interpellé les architectes du Burkina à s’unir et à s’investir davantage, afin de mener une réflexion prospective sur le mode optimal de gestion de la sécurité urbaine.

La touche majeure de cette édition est la contribution de l’ordre à la résolution du problème de l’hébergement des déplacés internes à travers le concours d’excellence dénommé «Habitat d’urgence».

La « Place de l’Architecte » a été également inaugurée le 03 février 2021 à Ouagadougou, en marge des activités de la 5ème édition de la semaine des architectes. Elle est le fruit d’une convention de partenariat entre la mairie de la commune de Ouagadougou et l’Ordre des architectes du Burkina.

 

Sombéwendin Micheline Thiombiano/Nanéma

Ecodufaso/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire