Connecte-toi avec nous

Tic & Telecoms

   |

4e opérateur de téléphonie au Burkina, Viettel y croit dur comme fer

Viettel_1Le groupe des télécommunications créé et géré par l’armée vietnamienne, Viettel ne fait plus de mystère sur son acquisition prochaine de la 4e licence individuelle pour l’établissement et l’exploitation d’un réseau convergent de communications électroniques incluant la 3G au Burkina Faso. Lancé par le gouvernement burkinabè en mai 2010, le premier appel d’offres a été infructueux. Un second l’a suivi en juillet 2013. Mais ses résultats se font toujours attendre. Le coût de la licence est de 26 milliards de F CFA. Elle couvre une période de 10 ans, renouvelable.
En attendant, Viettel, seul postulant et donc quasiment sûr de déposer sa valise au Pays des Hommes intègres se prépare activement à y offrir des services de téléphonie fixe, mobile et Internet. La société est déjà présente en Asie et en Amérique latine, mais également en Afrique centrale. En 2011, elle a commencé par le Mozambique où elle opère à travers la marque Movitel avec une couverture d’environ 80% de ce pays lusophone. Débarqué au Cameroun en décembre 2012, la société vietnamienne prévoit de lancer ses services mobiles en septembre prochain après avoir les avoir déjà reportés par deux fois.
Au Burundi, elle vient d’obtenir une licence pour la fourniture de services de télécommunications, dans ce pays où le marché de la téléphonie n’est qu’à 10% pour une population estimée à 10 millions d’habitants. Dans la ligne de mire de Viettel, on signale le Kenya, la Tanzanie, le Swaziland, mais aussi la Côte d’Ivoire où la société vietnamienne est dans la course avec l’opérateur luxembourgeois, Millicom, pour le rachat de Comium-CI, le groupe qui opère avec la marque KoZ.
Le Burkina sera-t-il le premier pays de l’Afrique de l’Ouest à accueillir la vietnamienne Viettel ? Les prochaines semaines nous le diront.
Koffi Amétépé

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles