Connecte-toi avec nous

Développement

   |

4é édition des journées nationales de la logistique : Le faible taux de conteneurisation au Burkina Faso au menu

 

Le comité d’organisation des journées nationales de la logistique a fait un point de presse le 4 octobre 2018 sur la tenue de la 4é édition qui se tiendra du 23 au 25 octobre 2018, à l’hôtel Laico Ouaga 2000.

 

La 4e édition des journées nationales de la logistique est officiellement lancée. « Compétitivité du conteneur sur la desserte de l’hinterland ouest africain », c’est autour de cette thématique que les différentes rencontres seront axées. Elle découle d’un constat que le conteneur est l’une des révolutions les plus importantes du secteur des transports et du commerce international. Mais il se trouve qu’au niveau mondial, le taux de conteneurisation se situe entre 80 % et 90%, pendant qu’en Afrique de l’ouest, il est seulement de 50% et moins de 20% au Burkina Faso. Et foi du président de la commission thème, Djakaridja Gnamou, les journées nationales de la logistique ont pour objectif d’améliorer la compétitivité du conteneur au profit des acteurs économiques.

Cette édition est co-organisée par la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina (CCI-BF) et le Conseil burkinabè des chargeurs (CBC), pour un budget de 60 000 000 F CFA. Aussi il faut souligner deux innovations majeures. Il s’agit de l’accompagnement de la démarche par des études thématiques sur les principaux obstacles qui plombent l’essor de la conteneurisation dans les pays de l’hinterland, à savoir les cautions, tarifs élevés, mauvaises pratiques. Egalement le pilotage concerté et la fédération des efforts pour l’initiative par le « couple » chambre de commerce et conseil des chargeurs du Burkina qui pourrait donner naissance à un réseau d’acteurs institutionnels au plan sous régional pour la cause du conteneur.

 

Environ 200 participants des différents maillons de la chaine de transport conteneurisé y sont attendus. Les frais de participation s’élèvent à 150 000 F CFA pour les professionnels et 50 000 F CFA pour un nombre limité de 25 étudiants en licence ou master en transport et logistique.

« Le résultat attendu des JNL à l’horizon 2021 est d’accroitre l’utilisation du conteneur par les opérateurs économiques (importateurs, exportateurs) du Burkina Faso et d’optimiser la desserte en marchandises du Burkina Faso et une meilleure insertion dans le système logistique mondial » a fait remarquer le président de la commission thème, Djakaridja Gnamou.

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles