Connecte-toi avec nous

Finances

   |

49ème session ordinaire du Conseil d’Administration de Bdm-sa 8 930 000 000 milliards de Francs Cfa ont été exploité pendant 9 mois d’activité en 2014

La Banque de développement du Mali a tenu la 49ème session ordinaire du Conseil d’administration, le samedi 27 décembre 2014, dans la salle de conférence de l’institution, en présence des administrateurs de la Bdm-sa ; Amidou Guindo et Idrissa Wélé Diallo, respectivement Directeur général et Directeur général Adjoint de la BDU-CI ; Abdoulaye Sanogo et Mamadou Berthé aussi respectivement Dg et Dga de la BDU-BF ; des partenaires ; le président de la chambre de commerce M. Konaté et bien du Président et Directeur général de la Bdm-sa Abdoulaye Daffé.

Cette 49ème session ordinaire avait comme objectif d’examiner et d’adopter les budgets d’investissements et d’exploitation de l’exercice 2015 par les administrateurs.

Les administrateurs eux-mêmes ont exprimé leur reconnaissance à l’égard de l’ensemble du personnel de la Banque. L’année 2014 a été une année de dures épreuves. « A titre personnel, le poids de la douleur qui nous a habité reste très lourd à porter mais nous avons su nous en accommoder grâce à votre soutien à vous tous, grâce à l’accompagnement permanent du personnel de notre Banque qui a manifesté chaque fois que ce fut nécessaire, sa présence à nos côtés. Tout ceci nous a aidé, ma famille et moi, à renforcer notre foi en Dieu, notre Dieu qui, Seul, sait tout et peut tout.», a dit Abdoulaye Daffé.

Il a terminé en disant que l’enjeu du futur n’est pas que technologique, il porte d’abord et surtout sur la qualité de nos ressources humaines, notre capacité à innover, à anticiper sur l’évolution du marché. « Veuillez à cela est une responsabilité collective à assumer pleinement. »

Les banques de l’Union sont désormais en République de Côté d’Ivoire et en République du Burkina Faso, grâce au concours des partenaires dont la BOAD et la CCIM.

L’Etat du Mali n’est certes pas l’actionnaire majoritaire car Il détient 19% de son capital. Mais il a contribué à préserver le socle sur lequel repose la Banque, et à renforcer la cohésion entre les Actionnaires, à garantir le libre exercice du métier.

Seydou Karamoko KONÉ
malijet.com

Source: Le Flambeau

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles