Connecte-toi avec nous

Finances

   |

450 million$ pour stimuler le commerce et les investissements dans les pays touchés par Ébola

La Société financière internationale (SFI/IFC), filiale de la Banque mondiale chargé du secteur privé, a annoncé, le 5 novembre, l’apport d’un financement d’au moins 450 millions de dollars pour favoriser les échanges commerciaux, les investissements et l’emploi dans trois pays touchés par l’épidémie d’Ebola (Guinée, Liberia et Sierra Leone).
Cette initiative dédiée au secteur privé inclura le financement de projets d’intervention rapide à hauteur de 250 millions de dollars, et au moins 200 millions de dollars en projets d’investissement planifiés pour appuyer la relance économique après l’épidémie.
L’initiative de l’IFC fait partie des efforts plus généraux initiés par le groupe de la Banque mondiale visant à fournir un appui pendant l’épidémie d’Ébola et à préparer la relance économique dans les pays les plus affectés par la crise.
L’initiative inclut une facilité de trésorerie d’urgence Ébola d’un montant de 75 millions de dollars afin de financer les importations essentielles des pays affectés. Ce programme d’intervention rapide a été approuvé la semaine dernière par le Conseil d’administration de l’IFC. Elle sera dans un premier temps mise à disposition afin de financer six banques actuellement clientes de l’IFC, et pourrait être étendue à d’autres banques. La facilité permettra d’appuyer l’importation de biens de première nécessité, et notamment d’énergie, de denrées alimentaires et agricoles, et d’autres biens manufacturés.

Agence Ecofin

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles