Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

40é anniversaire du BUMIGEB : Diversifier la production minière pour un développement durable

Le Bureau des Mines et de la Géologie (BUMIGEB) a célébré son quarantième anniversaire durant 72 heures. C’était du 24 au 26 mai 2018 à Ouagadougou. Les activités commémoratives ont été lancées le jeudi 24 mai 2018 et ce fut également une occasion d’honorer les pionniers de l’institution.

1978-2018, le Bureau des Mines et de la géologie a 40 ans. L’évènement a été marqué d’une pierre blanche durant 72 heures. « Défi de la diversification de la production minière pour un développement durable du Burkina Faso : place et rôle du BUMIGEB », c’est sous ce thème que le jubilé d’émeraude de l’institution a été célébré. La cérémonie d’ouverture a été placée sous le patronage du Premier Ministre, représenté par Sommanogo Koutou, ministre des ressources animales et halieutiques.

«  Il est attendu du secteur minier, d’augmenter la part des industries extractives dans le PIB, d’augmenter la proportion des achats locaux dans les consommations alimentaires des industries minières, d’accroître le montant moyen des investissements locaux réalisés par l’industrie minière, d’augmenter le nombre d’emplois directes et indirects créés par le secteur minier», a confié le Ministre des mines et des carrières Oumarou IDANI dans son discours d’ouverture. « Le plan national de développement économique et social a placé les mines en pôle position » a-t-il ajouté. « L’opérationnalisation du projet « Ecole des métiers des mines », permettra au BUMIGEB de transférer son savoir-faire aux plus jeunes et ainsi assurer la relève nationale en matière de recherche géologique et minière. Les formés de cette école qui se veut d’excellence, contribuerons à n’en pas douter à répondre aux besoins spécifiques des sociétés minières », a précisé Marboulaye Nombré, Président du Conseil d’Administration du BUMIGEB.

Pour le Ministre des mines et des carrières, le Burkina Faso était considéré comme un pays à vocation uniquement agricole et pastorale parce que les tentatives de mise en évidence de ressources minières relevaient de l’imaginaire et de l’utopie. « Aujourd’hui, grâce au travail de ce service, la carte géologique et minière du territoire permet de prouver que son sous-sol renferme un potentiel important », a-t-il ajouté en ces termes. Et en guise de reconnaissance, des pionniers du BUMIGEB ont reçu des distinctions honorifiques.

Pour rappel, le bureau des mines et de la géologie a pour mission de réaliser des études et travaux visant à améliorer la connaissance géologique, hydrogéologique et minière du pays ; d’assurer divers contrôles miniers délégués par l’Etat ; d’appuyer la promotion et le développent de la mine ; et de renforcer les capacités humaines et techniques.

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles