Connecte-toi avec nous

Développement

   |

3ième Rencontre-dialogue Etat-OSC : La sécurité pour un développement durable au Faso

Le chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba (au milieu) a présidé la cérémonie d’ouverture

 

 

La troisième session du cadre de rencontre et dialogue Etat-Société civile s’est ouverte le 26 Décembre 2018, sous la présidence du chef de gouvernement Paul Kaba Thiéba. Au menu des échanges, la lutte contre l’insécurité, le terrorisme et le blanchiment des capitaux.

Souvent considérés comme antagonistes, l’Etat et la société civile, par leur volonté de privilégier l’intérêt de la nation, ont su trouver un cadre de rencontre et de dialogue. 3ième du genre, cette édition se tient sous le signe du  «Partenariat Etat/OSC : Quels défis pour une lutte efficace contre l’insécurité et le terrorisme ? ». Elle se tient du 26 au 27 décembre 2018, avec la participation des autorités de l’Etat et notamment des représentants des différents acteurs de la société civile.

Le développement durable d’un pays passe par la sécurité. Ces assises ont pour objectif de reformer le secteur de la sécurité pour un Burkina Faso apaisé, avançant sur le chemin du développement durable. A  entendre le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, la lutte contre le terrorisme figure au premier rang des priorités du gouvernement. « L’Etat et les OSC vont explorer les voies et moyens pour qu’il y ait une synergie d’actions. C’est de faire en sorte que les actions soient complémentaires dans la lutte contre le terrorisme» a-t-il souligné.

Pour le président du conseil national des organisations de la société civile Jonas Hien : «les OSC ne travaillaient pas beaucoup dans le secteur de la sécurité. Aujourd’hui, le contexte nous le commande. Il s’agira de voir la place et le rôle des deux parties, pour une lutte efficace contre le terrorisme. Nous devons venir à bout de ce fléau qui empêche le développement de notre pays ».

Une vue des participants

En outre, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), avec le soutien financier  du Grand-Duché de Luxembourg, s’est engagé  aux côtés du gouvernement et des OSC. Selon son représentant résident, Corneille Agossou, il parait fondamental que le gouvernement et les OSC, avec l’appui des partenaires techniques et financiers trouvent les voies et moyens de sa pérennisation en la dotant d’un budget approprié. « Qu’il soit mis en place un mécanisme de suivi des conclusions, résolutions et recommandations qui en résultent afin de renforcer sa pertinence », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, une rencontre des organisations de la société civile avec  le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré est prévue se tenir  le jeudi 27 décembre 2018.

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles