Connecte-toi avec nous

Développement

   |

2ème édition de la Nuit du coton: Une pluie de récompenses pour conserver la place de leader dans la coton culture en Afrique.

Le Président du Faso, Président de la Transition, Chef de l’Etat, Michel Kafando, a patronné le samedi 20 juin 2015 à Bobo-Dioulasso, la 2e édition de la « Nuit du coton ». Organisée par la Société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX), ce cadre a permis de récompenser les meilleurs producteurs et groupements de producteurs de coton.

Placée sous le thème : « Le coton, culture motrice du développement agricole au Burkina Faso », la 2ème édition de la Nuit du coton a hissé le producteur Fakoro Koné et le Groupement de Producteur de Coton (GPC) Boho Kari sur la plus haute marche des concours « meilleurs producteurs et meilleur groupement de producteur de conton », édition 2015. Originaire de la région cotonnière de N’Dorola, Fakoro Koné a réalisé une production de 154 863 kg de coton graine. Pour ce mérite, il a reçu un tracteur et des matériels, le tout d’une valeur de 8 700 555 F CFA. Quant au GPC Boho Kari de la région cotonnière de Houndé et représenté par Zamadoua Bombé, la production de plus de 1 500 tonnes lui a valu des donations d’une valeur de 10 millions dont un forage. Au-delà de ces deux lauréats, c’est au total 163 974 196 que le comité d’organisation a injecté pour instaurer une saine émulation dans la production du coton. De quoi réjouir le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Alfred Gouba. Pour lui, la compétition estampillée « SOFITEX » est une aubaine pour booster la production du coton et partant, contribuer, de façon soutenue, à la croissance et au développement du pays. Ont pris part à ce concours, 167 471 producteurs individuels et 7 016 Groupements de producteurs de coton de la zone cotonnière de la Société.

Le défi, battre la performance de la saison écoulée.

De l’avis du président du comité d’organisation et président du jury, Jonas Bayoulou, la compétition a été à l’origine des performances enregistrées dans la culture du coton la saison écoulée. A son tour, le président du comité de gestion de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPC-B), Karim Traoré s’est félicité de ce défi relevé après une crise qui a secoué le monde de la cotonculture. Aussi, a-t-il lancé un appel aux producteurs de coton pour la réalisation de plus de 800 000 tonnes de coton graine en fin de saison agricole 2015/2016 contre 710 000 tonnes la saison écoulée. L’atteinte de cette performance, a martelé le représentant des producteurs de coton, est conditionnée par des facilités demandées à l’Etat, notamment, l’exonération de l’importation des tracteurs des frais de douane.

Nuit du coton

En rendant hommage aux producteurs, le directeur général de la SOFITEX, Gnéssa Bernard Zougouri, a salué le rang de 1er pays producteur de coton en Afrique. Pour lui, le rendement de 710 000 tonnes de coton graine, dont 566 000 tonnes produites dans la zone SOFITEX est une performance appréciable. Toutefois, M. Zougouri a mentionné l’importance de garder le cap et mieux d’inverser positivement la tendance à la stagnation des rendements au champ dans la majorité des pays africains dont le Burkina Faso.

 

L’indéfectible soutien du Président de la transition et son gouvernement.

En accompagnant la tenue effective de cette édition dans un contexte de transition et d’austérité, les autorités nationales traduisent leur considération quant à la place du coton dans le développement économique et social de notre pays. Dans son discours prononcé par le ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, le Président Michel Kafando, a clamé sa disponibilité à accompagner les producteurs de l’or blanc. « Le coton fait plus que jamais partie des principaux éléments qui constituent le socle économique de notre pays » a-t-il déclaré. Pour ce faire, 10 producteurs de coton ont-ils été faits Chevaliers de l’ordre du mérite du développement rural avec agrafe agriculture au cours de cette célébration. Dans son volet social au profit des populations de Sya, la SOFITEX a offert 270 bouteilles d’oxygène au Centre hospitalier universitaire Souro Sanou (CHUSS) de Bobo-Dioulasso. Un geste dont l’annonce a été fortement ovationné par les acteurs qui n’ont pas marchandé leur déplacement au Palais de la Culture de Bobo-Dioulasso, en dépit du jeûne musulman. En plus de cette soirée riche en couleurs, une foire d’exposition a été également organisée dans le cadre de cette célébration.

Zouba Bégou
(Collaborateur)
Ecodufaso.com/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles