Connecte-toi avec nous

Développement

   |

2é édition BURKIN’DAAGA: 9 jours pour apprécier le savoir-faire burkinabè

La coupure du ruban avec le ministre en charge du commerce

 

 

Le  Gouvernement, conformément à l’axe 3 du PNDES et à travers le ministère en charge du Commerce, a placé en ligne de mire, la consommation et la promotion des produits locaux. C’est dans cette optique que le «Burkin’daaga», la foire du « consommons local », a vu le jour, une initiative de  l’association Burkina Wamêdo. L’association s’est donnée pour mission fondamentale d’œuvrer à l’édification d’un Burkina prospère à travers des initiatives qui visent à mettre en exergue les potentialités et ressources dont  regorgent le Pays des Hommes intègres. Après la tenue d’une première édition, l’acte 2  de la foire Burkin’daaga ouvre à nouveaux ses portes du 23 Avril au 1er  Mai 2019 à la Maison du Peuple de Ouagadougou, avec la République populaire de Chine comme pays invité d’honneur.

Outre l’exposition vente des produits locaux, des conférences-débats, des formations, des rencontres B to B seront animées autour du thème de la présente édition, « Enjeux et responsabilité de la qualité des produits locaux : quelle démarche pour une meilleure valorisation de ces produits ».

«Pendant une semaine, professionnels, acheteurs et experts vont, non seulement traiter des affaires mais aussi échanger sur les préoccupations majeures qui minent la promotion de leurs produits », a laissé entendre le président de l’association Ibrahim Ouédraogo. Lesquelles préoccupations placent au premier plan la question de la qualité, véritable indicateur de performance dans un monde des affaires devenu rude en termes de compétitivité, a-t-il poursuivi.

Pour le patron de la présente édition, Harouna Kaboré, le Burkin’daaga permet de valoriser les produits locaux du fait que le marché est dédié uniquement  aux produits burkinabè.

Le Burkin’daaga est ouvert

 

Les innovations majeures de l’édition 2019

L’acte 2 du Burkin’daaga innove à plusieurs niveaux.

La durée de la foire qui passe de 4 jours à une semaine, pour donner plus de temps aux exposants de s’offrir les meilleures opportunités d’affaires possibles et de s’outiller à travers des formations techniques et pratiques.

La tenue d’une soirée de récompense et de reconnaissance  au bénéfique des exposants ainsi que les partenaires de l’activité.

La programmation des journées dédiées aux autres entités de développement  dont les universités publiques et privées, les acteurs de la production locale, les instituts privés et publics.

Toutes ces touches d’innovation, selon le promoteur de la foire, visent à impliquer davantage tous les burkinabè dans la construction d’un « Burkina Faso» à travers ses propres richesses.

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles