Connecte-toi avec nous

Développement

   |

26e Assemblée générale des sociétés de l’Etat : un taux de croissance du PIB réel de 6,7% contre 5,9 % en 2016

Ce jeudi 28 juin 2018, s’est tenu la 26e assemblée générale des sociétés de l’Etat. Il s’agira  durant deux jours, de présenter les rapports de performances et des états financiers des 21 sociétés d’Etat. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le chef du gouvernement, Paul Kaba Thiéba.

Répondant à l’obligation de redevabilité et aux exigences de la réglementation des sociétés d’Etat, plusieurs acteurs se sont retrouvés pour examiner les rapports de gestion et les états financiers de  Vingt-une (21) sociétés. Il ressort du rapport de synthèse qu’au niveau national, l’exercice 2017 s’est déroulé dans un contexte économique caractérisé par un taux de croissance du PIB réel de 6,7% contre 5,9 % en 2016 ; une accélération de la croissance économique qui résulte de la bonne orientation de l’activité minière, de l’intensification des investissements dans la construction et du dynamisme du secteur marchand ; une hausse des revendications salariales au niveau du secteur public ; un environnement sécuritaire marqué par la persistance des attaques terroristes et leur impact défavorable sur le climat des affaires. Nonobstant, on note une amélioration globale des performances accomplies par les entreprises au titre de l’exercice 2017.

Ainsi, dix-neuf sociétés 19) sur vingt-une (21)  ont réalisé un bénéfice net cumulé de plus de 140milliards de F CFA au cours de l’exercice sous revue. Deux (02) sociétés sont ressorties déficitaires contre huit en 2016, ce sont, la Minoterie du Faso (MINOFA) et la Société Burkinabè de Télédiffusion (SBT) avec un déficit cumulé de 696 millions de F CFA. En outre, le résultat net global des vingt-une (21) entreprises s’établit en 2017 à plus de 139milliards de F CFA contre 111milliards de F CFA en 2016.

Par ailleurs, il faut noter que cinq (05) des vingt-une (21) entreprises ont connu une baisse de leur volume d’activités caractérisée par une décroissance de leur chiffre d’affaires par rapport à l’exercice 2016. Il s’agit de la Société Nationale de Gestion du Stock de Sécurité Alimentaire (SONAGESS) avec une forte baisse de 74%, de la MINOFA de 46,11%, la Société de Gestion de l’Equipement et de la Maintenance Biomédicale (SOGEMAB) de 44,40%, de la Société Nationale d’Aménagement des Terrains Urbains (SONATUR) de 24,33% et de la Société Nationale des Postes (SONAPOST) de 6,73%.

Le chef du gouvernement, Paul Kaba Thiéba, pour sa part, a précisé « Dans le cadre de l’accompagnement de la politique de l’emploi du Gouvernement, il convient de noter la contribution de nos sociétés à la création d’emplois. Ainsi, l’effectif global du personnel de nos entreprises publiques est passé de 7 080 agents en 2016 à 7 219 agents, soit 139 emplois créés sur la période. »

La valeur ajoutée globale des sociétés d’Etat est passée de 152,709 milliards de F CFA en 2015 à 132,656 milliards de F CFA en 2016 puis à 176,350 milliards de F CFA en 2017, soit une hausse 33,03% entre 2016 et 2017. La hausse de la contribution des sociétés d’Etat à la création de la richesse nationale est soutenue essentiellement par l’accroissement de la valeur ajoutée de la SONABHY à hauteur de 130,776 milliards de F CFA qui contribue à 28,37% de la valeur ajoutée globale.

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles