Connecte-toi avec nous

Développement

   |

21ème AG des EPE : Un résultat de 228,507 milliards de FCFA de recettes réalisé en 2019 contre 229,039 milliards de FCFA en 2018

Le ministre de l’Economie Lassané Kaboré (au milieu)

La 21ème assemblée générale des Etablissements publics de l’Etat (AG/EPE) a refermé ses portes sur une note de satisfaction globale. Le rapport sur la gestion, exercice 2019, fait état des 109 EPE à travers l’état de la mise en œuvre des résolutions et recommandations de la 20e session, l’analyse de la situation financière des établissements et les insuffisances et difficultés liées au fonctionnement ou à la gestion. Il ressort un résultat de 228,507 milliards de FCFA de recettes réalisé en 2019 contre 229,039 milliards de FCFA en 2018.

Au titre de l’année 2019, le montant total des recettes (y compris les subventions) s’élève à 228,507 milliards de FCFA contre 229,039 milliards de FCFA en 2018. L’analyse de la situation des dettes fait ressortir à la clôture de l’exercice 2019, un total de dettes de 16,801 milliards de FCFA, en baisse de 73% par rapport à 2018 quand il était de 62,237 milliards de FCFA. Le taux d’autofinancement est passé de 26,37% en 2018 à 26,39% en 2019, soit une légère hausse de 0,02 points.

Aperçu des participants

Il ressort également une progression dans la gouvernance des EPE, avec une couverture satisfaisante des dépenses mandatées, avec cependant une situation d’ensemble des EPE, caractérisée par une prédominance de la subvention de l’Etat qui connaît une hausse de 8,64% en 2019 pour les EPE classiques.

Quant aux Fonds Nationaux, ils ont connu, par contre, une diminution entre 2018 et 2019 de 58,27%. Les charges de fonctionnement ont également progressé de 10,74% au niveau des EPE classiques contre 3,30% pour les Fonds Nationaux.

Au total, 12 EPE ont un taux de couverture des dépenses par les ressources se situant en dessous de la normale en 2019 contre 13 en 2018. Ce sont le CHU-Tengandogo 91,05%, le CHR de Gaoua 90,50%, le Laboratoire national de santé publique 90,96%, l’AMVS 97,51%, l’ENAM 92,01%, le SND 99,58%, l’ENEP-Fada 78,44%, l’OGIS 91,92%, le CENASA 92,65%, le FESPACO 95,01%, le Musée national 99,07% et la Maison de la culture de Bobo 99,07%.

Les participants ont formulé de nombreuses recommandations

Au terme des travaux de la présente session, l’AG/EPE a approuvé les états financiers des 109 EPE, pris acte de deux (2) rapports d’explication et formulé des recommandations.

Au titre des recommandations qui ont été faite, il est question de diligenter les réflexions sur la rationalisation du nombre d’établissements publics conformément aux orientations du Conseil des Ministres sur la réduction du train de vie de l’Etat. Egalement, les participants recommandent d’entreprendre des démarches auprès du Ministère en charge des finances pour étudier l’allègement des procédures de passations de marchés et de proposer un arrêté portant règlementation des taux des prises en charges afférentes aux actes académiques communs et aux commissions ad ‘hoc des écoles et centres de formation professionnelles entre autres.

Par ailleurs, il a été recommandé, de donner des orientations sur la question de l’âge de départ à la retraite des agents contractuels des EPE, de prendre les dispositions nécessaires pour assurer une meilleure gouvernance des établissements publics de l’Etat et de s’investir davantage dans l’amélioration de la qualité du service public rendu aux populations entre autres.

Sombéwendin Micheline Thiombiano/Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire