Connecte-toi avec nous

Développement

   |

1ère Journée Internationale des Légumineuses : Des technologies d’une valeur de 36 millions de FCFA remises aux producteurs

Le gouvernement burkinabè en rang serré pour la promotion des légumineuses

 

 

Les acteurs de la chaîne de valeur légumineuse ont commémoré en différé le 11 février 2019, la première Journée Internationale des Légumineuses célébrée chaque 10 février. La cérémonie solennelle patronnée par le Premier ministre burkinabè Christophe Joseph Marie Dabiré, a eu lieu dans la Commune Rurale de Méguet dans le Plateau Central.

 

Les légumineuses à savoir le niébé, le sésame, le voandzou et l’arachide, sont une filière agricole qui contribue à la lutte contre la pauvreté. En 2018, le Burkina Faso a enregistré une production d’environ 762 328 tonnes de niébé, 62 588 tonnes de voandzou et 537 744 tonnes d’arachides. Sa culture est pratiquée par 0,62% des ménages agricoles ruraux et 46,5% des femmes responsables de parcelles. Leur développement contribue à améliorer l’alimentation de la population, la fertilisation des sols en apportant de l’azote. Ce qui permet au sol d’être beaucoup plus rentable.

Tenant compte de l’importance de cette chaîne de valeur, Méguet, Commune Rurale du Burkina Faso a accueilli la première Journée Internationale des Légumineuses. Elle a été placée sous thème « Des Légumineuses pour renforcer les sources de revenus et les moyens d’existence des ménages. »

Monsieur Moussa Koné a égrené des doléances des producteurs

 

Le Président de la Chambre Régionale d’Agriculture, Moussa Koné a expliqué que le thème de la présente édition engage l’ensemble des acteurs à tous les niveaux, de s’inscrire dans une dynamique cohérente et inclusive pour la promotion durable des légumineuses. Selon lui, ce thème répond parfaitement aux préoccupations des producteurs en matière de développement soutenu des filières légumineuses.

Représentant l’ensemble des producteurs burkinabè, Monsieur Koné a ajouté que cette journée est source d’opportunités pour la promotion des légumineuses et un cadre de sensibilisation des populations sur la valeur nutritionnelle de celles-ci.

A ce propos, le Ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-Agricoles Salifou Ouédraogo, a appuyé que la production et la consommation des légumineuses s’affichent  comme une belle opportunité, pour mieux faire face au triple problème de la gestion de la fertilité des sols, la réduction des effets néfastes du changement climatique et la problématique de la sécurité alimentaire. Ce, grâce aux nombreuses potentialités et avantages que revêtent ces spéculations.

Sur le plan nutritionnelle, les légumineuses sont riches en protéines, deux fois plus que les céréales complètes et trois fois plus que le riz. Elles ont d’importantes réserves de nutriments indispensables à l’organisme. Les légumineuses produisent également du fourrage de qualité pour l’alimentation du bétail a ajouté le premier responsable en charge de l’agriculture

Dans le cadre de l’appui à la promotion de la filière légumineuse, l’Organisation des nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) accompagne le pays des Hommes intègres. A ce sujet, le Burkina Faso avait bénéficié d’un financement de l’institution à hauteur de seize millions de FCFA (16 000 000) à travers le projet pilote d’Appui au développement des légumineuses dans les régions du Nord et du Centre Nord. Ce projet aux dires du Directeur par Intérim de la FAO au Burkina Faso, Allal Lotfi Abdelhadi a abouti à un programme de développement des légumineuses qui permettra au Burkina de mobiliser les ressources nécessaires pour sa mise en œuvre. La FAO a réaffirmé son engagement à accompagner le gouvernement burkinabè.

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a rassuré l’ensemble des acteurs des efforts qui seront consentis par le gouvernement, afin que les légumineuses permettent d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. La cérémonie a servi de cadre pour la remise aux producteurs de charrues, de motopompe, de bascules, de pulvérisateurs d’un coût estimé à plus de 36 millions de CFA.

Acteur bien connu et présent sur le terrain du développement agricole, le Laarlé Naaba a été élevé au rang de commandeur de mérite lors de la première Journée Mondiale des Légumineuses.

 

Balguissa Sawadogo

De Retour de Méguet

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles