Connecte-toi avec nous

Développement

   |

1ére édition du SICOT: la transformation de l’or blanc au menu des 72 heures

Le Salon International du Coton et du textile (SICOT) a effectivement ouvert ses portes le 27 Septembre 2018 à Koudougou. Placée sous le patronage du Président du Faso Roch March Christian Kaboré et sous le parrainage du Président de la commission de l’UEMOA, Abdallah Boureima, la 1ére édition a tenu ses promesses en réunissant plus de 1000 participants venus de par le monde.

 

La cité du cavalier rouge a désormais son salon, le SICOT. Avec la République fédérale de l’Allemagne comme pays invité d’honneur, la première édition a connu la présence effective du Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. Elle a réuni 28 délégués et 1000 participants de différents pays.

Le thème de la présente édition « La transformation intégrée du coton, facteur de création d’emplois et de richesses », vient dans un contexte où le coton est le premier produit d’exploitation du Burkina Faso. Cette thématique interpelle également sur les opportunités qu’offre le coton pour la croissance économique des pays, la création de la valeur ajoutée et la promotion des emplois et des richesses nationales. Le patron de la cérémonie, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré l’a souligné « Le coton joue un rôle majeur dans les économies des pays de l’Afrique de l’Ouest et contribue pour une grande part à la formation de leurs produits intérieurs bruts et donc participe grandement à la lutte contre la pauvreté ». Durant 72 heures donc, l’or blanc sera au menu des échanges.

 

Le « Faso Danfani »  a été à l’honneur à la cérémonie d’ouverture

Le « Faso Danfani » a été à l’honneur à la cérémonie d’ouverture

 

Le SICOT se veut être le rendez-vous annuel des producteurs et professionnels de toute la chaine du coton et du textile. Il sera articulé autour d’une conférence plénière, 10 panels, 4 tables rondes sur le thème central, également des rencontres B to B et G to B, un défilé de mode thématique et les nuits du SICOT. Cette édition mettra l’accent sur la valorisation des outils modernes de production, de transport, de transformation (filature ; teinture, tissage, bonneterie) de financement et de commercialisation des produits.

 

De l’avis de du maire de la ville Maurice Moctar Zongo, la tenue effective du SICOT met en exergue l’importance de la transformation du coton dans le développement socio-économique du Burkina Faso. Le SICOT vient également matérialisée la pose dans la cité du cavalier rouge, de la première pierre d’une unité industrielle spécifiquement dédiée à l’égrenage du coton biologique.

Des pagnes  tissés avec du coton biologique burkinabè

Des pagnes tissés avec du coton biologique burkinabè

Le coton constitue le deuxième secteur pourvoyeur de devises et plus de 4 millions de personnes vivent des revenus engrangés par la filière. Ces 3 jours seront une occasion d’aborder les questions liées à sa transformation et à son industrialisation, à son financement et à ses débouchés commerciaux.

 

 

 

 

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles