Connecte-toi avec nous

Développement

   |

10e édition des Journées de l’entreprenariat burkinabè : 40 plans d’affaires primés

La Maison de l’entreprise du Burkina Faso (MEBF) a organisé, à l’occasion de la 10e édition des Journées de l’entreprenariat burkinabè (JEB), la nuit du mérite, le vendredi 3 juillet 2015, à Ouagadougou. Au cours de la soirée, 40 plans d’affaires ont été primés à hauteur de 176 millions de F CFA.

Sur 936 plans d’affaires reçus, 40 ont été primés dans les divers secteurs d’activités à hauteur de 176 millions de F CFA au cours de la nuit du mérite qui a eu lieu, le vendredi 3 juillet 2015, à Ouagadougou. Une activité qui s’est inscrite dans le cadre de la 10e édition des Journées de l’entreprenariat burkinabé (JEB). Le jury a décerné deux types de distinction aux entrepreneurs et porteurs de projets. Il s’agit du prix d’excellence et de celui de la compétition des plans d’affaires. Des porteurs de projets dans des secteurs comme l’agrobusiness, l’élevage, la culture maraîchère et la restauration … ont vu leurs initiatives saluées à juste titre. Ils ont reçu chacun, entre autres, un trophée, une attestation et une somme d’argent variant entre 500 000 et sept millions de F CFA en fonction du donateur. Dans cette catégorie de prix, l’on a enregistré sept donateurs. Ce sont la Banque mondiale qui a octroyé 23 prix d’une valeur totale de 96 millions de F CFA, l’Union européenne avec trois prix d’une valeur de 15 millions de F CFA, la fondation Coris bank avec 4 prix de 28 millions de F CFA et le Projet d’appui aux filières agro-sylvo-pastorales (PAFASP) avec 7 prix de 35 millions de F CFA. Les autres donateurs sont l’opérateur de téléphonie mobile Airtel avec un prix en nature, la Bank of Africa qui a offert 2 prix d’un million de F CFA et l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) avec un prix d’un million de F CFA.
La catégorie prix d’excellence a comporté deux volets. Au niveau du volet institutionnel, le Village artisanal de Ouagadougou (VAO), a décerné le prix du meilleur artisan du VAO de l’année à Oumar Kanté pour, entre autres, le respect du cahier des charges, le chiffre d’affaires réalisé, l’originalité et l’innovation dans la production. Il a reçu un trophée, une attestation et la somme de 100 000 F CFA. Dans la même lancée, la Chambre des métiers de l’artisanat du Burkina Faso (CMABF) a récompensé le meilleur artisan de la catégorie « tables-bancs » à Irénée Paul Compaoré, avec la somme de 200 000 F CFA et une attestation. La Maison de l’entreprise de Burkina Faso (MEBF) a également octroyé trois prix composés d’attestations et de trophées à la Coopérative de production artisanale des femmes de Ouagadougou (COPAFO), au bureau d’études SECAM et à SODIGAZ-APC. Pour ce qui est du volet prix national, le Conseil burkinabè des chargeurs (CBC) a octroyé le prix du meilleur chargeur de l’année 2014 à la société SOCOCIM pour le respect du tonnage à l’exportation et à l’importation, la prise en compte des TIC… Et l’Agence pour la Promotion des exportations du Burkina Faso (APEX) a attribué le prix du meilleur exportateur (trophée, attestation et 200 000 F CFA) dans la filière gomme arabique à la société PRONAT Sarl pour la régularité sur le marché extérieur, l’évolution croissante des exportations, etc.

Un projet de services mortuaires primé

Mathieu Namsigui Balma qui a reçu un prix de Bank of Africa d’une valeur de 500 000 F CFA pour son projet d’extension de services mortuaires assorti de la mise en place d’un salon funéraire à Koupèla s’est réjoui que son initiative ait retenu l’attention du jury. Pour lui, cette reconnaissance va lui ouvrir des portes de financement de son projet qui se chiffre à 21 millions de F CFA. Mme Elisabeth Nanéma dont le projet de renforcement des activités d’élevage de porcs à Komki Ipala a reçu un prix de 500 000 F CFA, a remercié la MEBF pour le soutien qu’elle apporte au monde de l’entreprenariat burkinabè. Le vice-président du Conseil d’administration de la MEBF, Charles Belemviré, a, pour sa part, remercié tous les partenaires qui n’ont ménagé aucun effort pour faire de la 10e édition des JEB un succès. Le ministre des Sports et Loisirs, David Kabré, qui a représenté son homologue en charge de l’Industrie, du Commerce et l’Artisanat, a félicité l’ensemble des récipiendaires pour la pertinence de leurs projets et leur contribution inestimable au développement socioéconomique du « pays des Hommes intègres ». « Les projets inscrits à la compétition dégagent un besoin de financement d’environ 21 milliards de F CFA avec une prévision de création d’au moins 7 300 emplois », a-t-il déclaré. De ce fait, il a lancé un appel aux partenaires techniques et financiers pour la mise en œuvre effective des projets qui ont été primés. Comme recommandation, le jury de la nuit du mérite présidé par Mme Félicité Traoré, a invité la MEBF et ses partenaires à intégrer dans leur démarche de promotion de l’entreprenariat des actions de formation à l’esprit d’entreprise au profit des étudiants. Il a loué l’idée d’avoir ouvert la compétition des plans d’affaires à la diaspora burkinabè. Mais, le jury a toutefois déploré l’absence de projets pertinents proposés par les Burkinabè de l’étranger à la présente édition.

Karim BADOLO
sidwaya.bf

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles