Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Soutenance de thèse de doctorat : Nathanaiel Congo recommande la comptabilité budgétaire analytique pour les ONG au Burkina

Pour sa thèse de doctorat en Sciences de gestion à l’Université Aube Nouvelle (U-AUBEN, ex ISIG), Nathanaiel Congo a présenté les résultats de ses recherches sur la Comptabilité budgétaire analytique (CBA), ce mardi 1er juin 2021 à Ouagadougou. Cette approche veut un changement organisationnel dans les ONG qui interviennent au Burkina Faso.

« De la comptabilité budgétaire à la comptabilité budgétaire analytique : analyse d’un changement organisationnel dans les ONG, induit par la nécessaire appropriation d’un outil de gestion ». C’est sous ce thème que Nathanaiel Congo a défendu sa thèse de doctorat en Sciences de gestion, option Comptabilité.
C’est une thèse sur l’application de certains outils de gestion qu’on appelle comptabilité analytique, dans le cadre spécifique d’une ONG au Burkina Faso. La Comptabilité budgétaire analytique (CBA) prend en compte certaines recettes et dépenses qui n’étaient pas prévues par la comptabilité analytique classique.

Dr Nathanaiel Congo

Tout est parti d’un constat. « J’ai choisi le thème à l’issue d’un constat. Actuellement, il n’y a pas de règle précise sur l’allocation des coûts communs dans les ONG, ce qui fait qu’il y a environ 25% des charges des ONG qui n’est pas règlementé à travers une comptabilité rigoureuse », a affirmé l’impétrant, désormais Dr Nathanaiel Congo. Cette non règlementation crée des failles, à l’en croire. « Cela laisse place à des possibles fraudes dans la comptabilité. Nous avons voulu nous appesantir sur le sujet afin de proposer des théoriques capables de régler ce problème dans les ONG », a-t-il précisé.

Le directeur de thèse, Pr Marc Bidan (au micro)

Pour des recherches qui ont commencé en 2017, le directeur de thèse, Pr Marc Bidan, professeur des universités en Sciences de Gestion à l’Université de Nantes (France) et professeur associé à l’U-AUBEN du Burkina Faso (depuis 2011), note que le contexte est fondamental. « Les outils de gestion qui ont été conçus ailleurs ne peuvent fonctionner ici et doivent être adaptés. Il a proposé la comptabilité budgétaire analytique qui permet de prendre en compte certaines originalités de la gouvernance des ONG d’ici, qui sont incontournables car on parle de plus de 300 ONG au Burkina. Ce type d’outil nous semble indispensable quand on fait de la recherche », a-t-il indiqué.

Mention « Très honorable »

Dans le document de 288 pages, l’impétrant a proposé cinq étapes pour la mise en œuvre ou d’instrumentation de la CBA pour toute ONG désireuse de se l’approprier. L’étape suivante, selon Dr Nathanaiel Congo, est de vulgariser cette recherche parce que c’est « une recherche-action qui vise à transformer la situation que nous avons décrite en une situation beaucoup plus reluisante pour les ONG au Burkina Faso et pourquoi pas hors du Burkina ».

Cette soutenance qui était prévue pour l’année passée a été repoussée à cause de la crise sanitaire liée au Covid-19. Et cela a été l’occasion pour le chercheur : « Le Covid-19 nous a aidé à peaufiner davantage le document ».

En présence des parents, des amis et des collègues, le document a été validé par le jury avec la mention « Très honorable ».

Lefaso.net

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.